Situé en 2060, où toutes les familles que l'on connaissait ont été détruites par un terrible fléau. Une nouvelle ère se lève encore une fois.
 

Ven 21 Juil 2017 - 23:34



♥De tout et de rien♥


Nom : Ivaldi

Prénom : Esmeralda

Age : 21 ans

Flamme : [....]

Famille :Dimenticati/Corenzo/Taishaka...

Grade : Gardien/ Membre/Lieutenant...

Rang personnel :
Code:
Votre rang personnifié ~


Info. perso. :

Bonjour, bien souvent on m'appelle [Pseudo/Prénom] sur les fofos, j'ai [âge] et toutes mes dents ~
J'ai connu ce forum en [raison] ~ Et je suis [un dc/ un nouveau] Dis-moi bienvenue je ne mords pas.

Mon avatar est [Nom du perso] de [Série]




♠Physique♠



Vous n'êtes pas obligé de décrire en détail votre personnage, mais ça ne vous fera pas de mal.

Taille : [...]
Poids :[...]
Distinction/s : [...]





♦Mental♦



Esmeralda te hait.
Oui, toi, là, qui lis cette fiche. Ne le prends pas personnellement, surtout, elle ne te déteste pas plus qu’un autre. Enfin, sans doute pas. Qu’importe qui tu es ou ce que tu as fait, qu’importe qu’elle ne te connaisse pas. À l’instant même où elle pose son doux regard sur toi, où ses lèvres s’étirent en ce fin sourire qui lui donne l’air si calme et si assuré à la fois, tu peux être certain qu’elle t’abhorre de toute la profondeur de son âme.

Mais que lui as-tu donc fait ?

Voyons, comme s’il fallait une bonne raison à ces choses-là. Mais cette question a l’air de te tenir à cœur ; je tâcherai donc d’y répondre.



Tout d’abord, elle te méprise parce que tu essayes d’être heureux.
Tu n’es jamais satisfait de ce que tu as. Dérisoires t’apparaissent soudain les désirs que tu as mis des années à satisfaire, et des objectifs plus fous et plus irréalisables les ont déjà remplacés. Le bonheur est un état durable, or quelle que soit l’ampleur de ton contentement, tu t’y acclimates : à peine ressenti, il ne fait que décliner. Tu peux souffler sur les braises tant que tu veux, viendra bien le moment où tu devras partir à nouveau en quête de la sensation, et suer sang et eau pour un effet pitoyable.
L’homme ne peut pas être heureux, c’est scientifique. Et au fond de toi, tu le sais. Alors pourquoi t’obstiner ?

Elle-même n’est ni heureuse ni malheureuse, elle a cessé d’avoir un but, voilà tout. Esmeralda ne cherche rien, elle n’espère rien, elle se contente d’être là. Elle vit sa vie au rythme de ces sensations de contentement, errant de l’une à l’autre. Elle n’éprouve ni douleur, ni frustration, ni impatience face aux problèmes qu’il lui faut traverser. Ni, à vrai dire, de satisfaction quand la chance lui sourit : la sensation de joie n’est jamais provoquée, chez elle, par une cause extérieure. La joie est quelque chose qu’elle provoque elle-même, et ses ivresses n’ont rien de candide. De même, il est inutile d’essayer de la mettre en colère, ce n’est pas en étant méchant ou en lui faisant du mal que tu parviendras à quoi que ce soit. La rage n’est pas une émotion qui fleure à la surface de sa peau, qu’on pourrait allumer ou éteindre au moyen d’un interrupteur, la rage est une boule dans son ventre, un feu dans sa chair qui ne s’éteint jamais et ne fait que sourdre avec plus ou moins d’intensité selon ce qu’elle lit dans le regard des gens qu’elle croise.



Ensuite, tu la dégoûtes parce que tu es laid.
Laid physiquement. A moins que tu fasses partie du maigre pourcentage de la population qui y échappe, tout en toi est dissymétrique, dissonant, difforme. Ça la ferait hurler de rire que tu te trouves ne serait-ce que passable dans le miroir. Ce n’est ce qu’elle te reproche de pire, en soi, mais la laideur des gens l’agace.
Laid moralement. Tout en toi respire une hypocrisie dont, sans doute, tu n’as pas conscience, persuadé de t’inquiéter réellement pour ceux qui t’entourent, de les aimer et de les respecter, mais au travers de laquelle elle voit parfaitement, Esmeralda. Tu es parfaitement égoïste et mauvais par nature, et seuls ceux qui en ont conscience et l’assument méritent un peu plus que son dédain.

Voilà bien longtemps qu’Esmeralda a cessé de se préoccuper d’être quelqu’un de bien. Si elle veut faire quelque chose, elle s’exécute, sans faire semblant de se préoccuper de ce que les autres peuvent bien en penser. Avoir l’air gentille, avoir l’air douce, c’est une habitude qu’elle a prise par confort. Si elle n’avait pas l’air inoffensive, les gens se méfieraient. Ça ne veut pas dire qu’elle passe son temps à concocter des plans machiavéliques ou qu’elle essaye de briser la vie de tous ses interlocuteurs ; c’est qu’une simple mesure de précaution, qui lui évite d’avoir à t’analyser au moment où elle t’adresse la parole. Quoi qu’il en soit, tu la trouveras au premier abord aimable, calme et rêveuse, un peu ennuyeuse peut-être. Tu trouveras, avec justesse, que son regard pénétrant dégage peu d’expressions, ainsi posé sur toi, mais tu l’attribueras à un état en décalage d’avec le monde, à une sorte de sensibilité artistique transcendante qui ne se manifesterait pas aux choses bassement terrestres.




Sans oublier que tu l’agaces parce que tu es persuadé de ton importance.
Tu es comme toute chose. Tu es né pour rien, tu vis en vain avec acharnement et tu meurs dans l’indifférence du monde. Si tu as réussi à te rendre important pour un nombre conséquent de personnes, tu survivras dans leur mémoire quelques décennies, quelques siècles peut-être, et même dans plusieurs pays différents si tu as de la chance : en somme, rien du tout à l’échelle d’une minuscule planète de cinq cents millions de kilomètres carrés, perdue dans l’infini de l’espace, âgée de quatre milliards d’années à peine, et qui finira par s’éteindre, encore quelques milliards d’années plus tard, dans l’indifférence cordiale de l’univers.
Et toi, avec tes absurdes soixante-et-onze virgule soixante-six petites années d’espérance de vie, tu te persuades que ton existence a une importance ? Que le monde souffrirait de ta perte ? Que tu as quelque chose à accomplir ici ? Qu’arriver au rang de parrain de la mafia, c’est une réussite ?
Tu te bouffis de tes stériles rêves de gloire ?

N’en veux pas à Esmeralda si elle raccourcit encore un peu ton temps de passage. Vraiment, à l’échelle de l’univers, ce serait comme écraser une mouche. D’ailleurs, n’essaie pas de la titiller sur la notion de l’honneur, elle n’en a aucun. Et ne pense pas que tu puisses traîner son ego dans la boue, elle n’en a pas non plus. La volonté de vengeance lui est inconnue.



Dans une continuité logique, tu lui répugnes parce que tu es faible.
L’esprit humain est incroyablement fragile. Il est une page blanche sur laquelle écrivent tous les autres, sa famille, ses amis, ses amours, ses connaissances, les membres du même cercle social que lui, les hommes et femmes politiques de son pays, les opinions populaires, la télévision, et même, à travers les us et coutumes qui se perpétuent, à travers les livres et les idées qui se transmettent, les générations décédées depuis des siècles. Tout le monde. Et toi, tu n’es que le résultat de ce mélange improbable, et sous prétexte que tu es unique, en réalité pour la simple et bonne raison que des ingrédients si variés, ajoutés à des moments si différents, dans des circonstances si hétéroclites, ne peuvent évidemment donner le même résultat, sous ce prétexte donc, tu as la prétention d’imaginer que toutes ces caractéristiques t’appartiennent ? Tu oses dire qu’il s’agit de ta personnalité ?
Ridicule.
Tu es ce que tu es par hasard et rien d’autre. Si dans ton enfance, une parole malheureuse de tes parents avait été prononcée ou ne l’avait pas été, par effet papillon, tu ne serais pas du tout le même. Si, demain, un homme armé tirait sur la personne qui t’est la plus chère, sans aucune raison, seulement parce que tel était son bon plaisir, tu changerais diamétralement. L’esprit humain est une page blanche qui peut sans cesse être réécrite, froissée, déchirée et réduite en miettes, rien que parce qu’un hasard s’est conjugué à un autre.
Et, encore une fois, tu le sais, tout ça. Tu le sais alors même que tu clames ton indépendance d’esprit et ta capacité à prendre du recul. Pourquoi fais-tu donc semblant ?

Bien entendu, Esmeralda ne fait pas exception à la règle. Qui donc serait-elle pour affirmer le contraire ? Toute atypique que soit sa personnalité, elle sait bien que ce qu’une illusion lui fait considérer au premier abord comme sien n’est rien d’autre que le résultat d’une équation un peu compliquée.
C’est triste à en mourir. Mais en prendre conscience lui a permis de se débarrasser d’un certain nombre de principes caducs, comme celui d’être fidèle à soi-même, de ne pas se laisser influencer, de ne pas changer pour les autres. On n’est jamais fidèle à soi-même, on se laisse toujours influencer et on change toujours pour les autres.



Et puis, pour terminer... elle se rit de toi parce que tu es naïf, trois fois naïf.
La première fois, parce que tu penses qu’elle ne te fera pas de mal.
La deuxième fois, parce que tu penses qu’elle ne l’a pas fait exprès.
La troisième fois, parce que tu penses que tu pourras lui échapper.

Esmeralda n’est pas une petite fleur fragile à l’intérieur. Elle ne se cache pas sous un masque de haine pour se protéger. Et elle ne guérira pas sous l’influence de ta gentillesse ou de tes bons sentiments. La haine fait partie intégrante de son être, et sans elle elle ne serait rien.
Finalement, qu’est-ce que ça signifie, qu’elle fait du mal aux gens ?
C’est la seule manière qu’elle a de transformer en joie la colère dans ses tripes. Le processus diffère selon la situation. Si tes espoirs l’agacent, elle brisera tes espoirs. Si c’est ton innocence, elle la foulera aux pieds. S’il s’agit plutôt de tes lamentations, elle les fera taire pour de bon.
Une entreprise assez futile, en soi. Mais à ses yeux, elle ne fait qu’accélérer le cours naturel des choses en transformant en rien ce qui est.
Elle pourrait tuer directement, mais l’envie ne l’en prend quasiment jamais. Si c’était le cas, d’ailleurs, elle se serait sans doute fait arrêter bien longtemps auparavant. Même si elle continue de mener un train de vie aisé, elle s’en fiche pas mal de traîner sa haine en prison ou dans le monde libre. Elle s’en fiche pas mal de vivre ou de mourir. Elle s’arrange pour qu’on la laisse faire ce qu’elle veut d’un jour sur l’autre, mais si on se mêlait de l’en empêcher, finalement, ça ne lui fera ni chaud ni froid. Alors, si elle voulait tuer, elle ne le ferait pas proprement. Elle t’aurait, sans doute, sans rien avoir préparé, et d’autant plus sûrement qu’elle ne se soucierait pas des conséquences ; puis elle s’en irait les mains dans les poches et on l’attraperait en quelques minutes.
Je te l’ai dit, qu’il est impossible de déclencher volontairement son courroux. Même si tu entravais avec brio ses désirs de destruction, elle ne s’y accrocherait pas avec une colère redoublée et pourrait tout aussi bien s’en détourner la minute d’après. Briser a beau être son seul loisir, ça ne signifie pas qu’elle y accorde plus d’importance qu’à quoi que ce soit.



Tu peux bien tuer Esmeralda, la torturer ou lui briser les quatre membres s’il t’agrée, mais tu n’as aucune prise sur elle. Sa psychologie est une anguille entre tes doigts.

À part peut-être...

Oui, c’est vrai. Parfois, elle te déteste simplement parce qu’elle partage toutes ces caractéristiques qui lui soulèvent le cœur, mais que toi, à sa différence, tu donnes l’impression que tu peux être heureux. Et ça la fait bouillir de rage que quelqu’un y arrive et pas elle. Elle a décidé que c’était impossible, elle l’a érigé en loi universelle, et elle tient à le prouver encore et encore, à elle-même et à la face du monde. Si tu jouais là-dessus, tu pourrais peut-être la manipuler à son tour, qui sait ?




♣Histoire♣


Le passé, le présent et les plans futurs, décrivez tout en détail pour captiver votre lecteur/lectrice, mais évitez de passer votre temps à décrire votre tétine préférée quand vous étiez un bambin, quand même.
N'oubliez pas d'incorporer à celle-ci comment vous avez découvert votre flamme et obtenu vos boîtes. Ça n'apparait pas par magie.
Histoire 500 mots minimum





♆Boite et Combat♆


° ARME :

° BOÎTE-ARME ://

° BOÎTE-ANIMALE : //

° BOÎTE(S) DE STOCKAGE : // [3 max]






Codage by Lamire
avatar
Féminin
RP en Cours : Aucun
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 13 Aoû 2017 - 22:20
Salutation par ici.
Alors, comment avance la fiche de présentation qui vise gros? J'espère que tu n'es pas en manque de motivation. Si il y a quelques informations que tu as de besoin encore n'hésite pas a demander au Staff via MP ou sur la CB!
On a bien hâte de lire l'entièreté de cette fiche et de te validé~

En espérant te voir RP bientôt,
Goku'.
Indépandant
*Criminel*
Amnésique recherché
avatar
Masculin
Citation : «Désolé mais... vous êtes qui?»
RP en Cours : Keiji/Libre; Creiseau/Libre ; Libre ; Qui veux s'ajouter?
Double Compte : Iryu / Montagne A

Fiche de Personnage
Flamme(s): Tempête [A/S]
Réserve de Flamme:
1035000/1037500  (1035000/1037500)
Réputation:
10/100  (10/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://kyo-rpg.pureforum.net/

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Club LNLTDDAB:
 

Merci à une ancienne membres, Aka Yume, pour la Signa' du Club~

Envie d'être testeur? Ou simplement joué a un Petit RPG? Faite donc un tour ici ~
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Aoû 2017 - 11:40
Salut !
Je reviens de vacances, et après quelques semaines sans penser à ma fiche, je suis bien en manque de motivation, je t'avouerai. L'envie reviendra certainement, mais je crains de ne pas pouvoir terminer de sitôt.
avatar
Féminin
RP en Cours : Aucun
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 27 Aoû 2017 - 13:36
Bonjour,
Cela aurait été intéressant de savoir que tu étais partit x3
Mais bon, c'est compréhensible. Passe nous voir de temps en temps quand même, histoire qu'on sache que tu y est toujours intéressé!
Bon retour de Vacance, j'espère que c'était bien.
Indépandant
*Criminel*
Amnésique recherché
avatar
Masculin
Citation : «Désolé mais... vous êtes qui?»
RP en Cours : Keiji/Libre; Creiseau/Libre ; Libre ; Qui veux s'ajouter?
Double Compte : Iryu / Montagne A

Fiche de Personnage
Flamme(s): Tempête [A/S]
Réserve de Flamme:
1035000/1037500  (1035000/1037500)
Réputation:
10/100  (10/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://kyo-rpg.pureforum.net/

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Club LNLTDDAB:
 

Merci à une ancienne membres, Aka Yume, pour la Signa' du Club~

Envie d'être testeur? Ou simplement joué a un Petit RPG? Faite donc un tour ici ~
Revenir en haut Aller en bas
Mar 29 Aoû 2017 - 11:16
Keiji était au courant, je pensais qu'il pourrait prévenir au besoin.
Bien sûr ! Merci.
avatar
Féminin
RP en Cours : Aucun
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reborn RPG : A New Destiny :: # Le Commencement # :: Gestion des Personnages :: Fiches de Présentations-
Votez !

_________

Recrutement Staff
Familles/Groupes
Statistiques
Missions
Flammes
Carte