Situé en 2060, où toutes les familles que l'on connaissait ont été détruites par un terrible fléau. Une nouvelle ère se lève encore une fois.
 

Femme Fatal/ement en danger?

 :: # Néo # :: # Territoire du Gouvernement # :: Villes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 16 Juin 2017 - 20:01

Ce qu’on peut être bien à avoir la paix pendant un moment si? C’est enfin ce que peut avoir Gokushi après quelque voyage mouvementé sans qu’il est rien demander. Restant simplement dans la maison de celle qui l’héberge avec un peu trop d’enthousiasme. Rechercher des indice pour retrouvé un jour la mémoire est bien, mais un congé de temps en temps ne fait pas de mal, et comme le dernier c’était voué un « échec », il eu décidez de simplement resté ici. Le néo, quel autre endroit serrait le plus calme et sécuritaire pour le jeune homme? La journée venait à peine de commencer, étant juste sept heures, n’étant point capable de se rendormir pour une autre grâce mâtinée comme la journée d’avant. Heureusement, il n’avait pas vraiment besoin de plus de sommeil, donc il enfila ses vêtements aussitôt sortis du lit. Un T-shirt blanc avec un pentagramme d’exorciste comme dessins sur le ‘cœur’ et un jogging gris pâle avec des lignes en zigzag sur les côtés d’un brun sombres. Habiller, il passa à la sale de bain, la verrouillant, et posant un pied devant pour la bloqué au cas où, par réflex, on ne saurait jamais avec cette Louise ce qui peut arriver, même pour simplement se nettoyer le visage. Chose qu’il fit, et se « lança » un peu d’eau au visage en plus pour mieux se réveiller et se rafraichir. Poursuivant vers la sale à manger et se prendre un bol de céréales, ayant assez faim malgré l’heure assez matinale.

Le soleil était plutôt lumineux sans nuages pour le gêner et notre protagoniste s’était donc mis en tête de mettre ses lunettes de soleil pour sortir… Enfin, ce qu’il pensait, ses lunettes était en faite des lunettes modifier pour être des calibrateur de Fiamma Volt « ultra sophistiqué » un peu comme ce que portait le grand Tsunayoshi. En triangle, elles sont d’un ‘look’ assez excentrique et d’un joli orange claire. Bien sûr, amnésique comme il est, il n’en a aucun souvenir, donc voir les quelques détails étranges lorsqu’il les pose sur son nez lui fit un peu étrange. Les lignes découpant les sections ici et là pour donner les informations nécessaires à toute cette belle technologie, non activée pour le moment. Gokushi ne s’en était pas vraiment préoccupé, comme pour les boites et toutes ses bagues… après tout, s’il les a, ça doit être pour quelque chose. Il en fit donc abstraction et sortit prendre l’air, et en profitera pour faire un peu de course, après tout, vivre ainsi sans que la personne quoi que se soit… ça le rendait un peu mal à l’aise de vraiment rien faire. Fermant a clef la porte derrière lui, Louise étant à son travaille, puis partit à pied dans cette ville, direction le marché.

Arrivé dans la superette, il acheta donc deux-trois truc pour la maison, et quelque truc pour lui, dont une bouteille de saké. Il se disait que ça serrait une bonne chose de lui offrir un verre et de boire avec pour la remercier… Tien, je me demande comment Louise est, avec l’alcool… Peut-être pas une bonne idée tout compte fait. La caisse, payée, puis sortie du magasin. Après avoir sorti cependant, Gokushi soupira un peu et zyeuta les environs, lui qui ne demandait rien, il sentait clairement qu’on l’observait, et pas qu’un peu. En hauteur sur un toit, dans le coin de la prochaine rue, à travers une fenêtre de maison, et encore… Qu’avait-il encore fait cette fois!? Tenter de leur parler maintenant le ferait juste passer pour un étourdi. Notre observé se gratta un peu la tête de sa main libre, que faire de toutes ses paires d’yeux? Ce n’était clairement pas par hasard qu’on l’observait puisque presque depuis qu’il a quitté la maison on l’a en « cible », mais que voulait-il? Ne somme nous pas dans le Néo, là où la police est en nombre, et les criminels en prison?? Ce n’était clairement pas des journalistes tout ça!! Pour l’instant, sortons au moins de la zone commerciale. Ça l’aurait été plus rapide s’il n’avait pas entendu un appelle à l’aide, après avoir vue une sorte de brume mince passée, tournant la tête, alors que personne ne semblait s’en soucier, il décida donc d’aller vers d’où la voie provenait.

Tournant ici et là, s’enfonçant de plus en plus dans des ruelles minces et très peu fréquentées, entourer par les grands ‘building’ de ville. Il fini par voir une silhouette au loin qui s’avéra être une femme presque dénudée entièrement, vêtement déchiré de toute part, cachant sa poitrine et légèrement blesser allongé par terre, pleurante. L’homme qu’il est rougi légèrement, mais la gravité de la situation lui fait presser le pas encore plus pour arrivé prêt de la dame qui se cachait encore plus, l’implorant presque de la laisser « enfin » tranquille.


    – Au moins, vous avez encore pas mal de force… Du calme madame, je suis ni avec eux, qui peuvent-il bien être, ni un voyou qui va profité alors ranger vos griffes, tenez.

Tournant la tête en fermant un peu les yeux pour ne pas observer par m’égard, il enleva et tendis sa veste. Certes, elle n’est pas très grande, mais c’est bien tout ce qu’il pouvait proposer pour la cacher pour le moment non? La femme hésita un moment puis sécha ses larmes avant de prendre et mettre ladite veste, demandant a Gokushi se se retourner, se qu’il fit, histoire de remettre son bas comme il faut, et enlever ses collants déchirés. Mais au lieu de cela, elle l’enlaça et se serra bien contre lui.

    – ... Vous m’avez sauvé, vous êtes comme un héros… Si vous ne serriez pas venu par ici ils auraient sans doute continué et je… –… Ha ha ha… Ma ma, pas besoin d’en faire autant vous savez…–Ho mais si... je tiens à te remercier. Tu es plutôt beau gosse, que dirais-tu d’une récompense plus… physique?

Et là, Gokushi devin d’un rouge assez impressionnant, surtout si on prend en compte qu’avant sa perte de mémoire, il était quand même un peu … disons simplement « ouvert d’esprit », et visitait les Geishas pour passer un bon moment. –Oh hé! Il ne va jamais là pour baiser je vous rappelle!- M’enfin, tout ça pour dire que Gokushi begeuillait dans son coin en essayant de l’arrêter, qu’elle ne devrait pas et tout, dans le même temps, il put sentir la dame de presser un peu plus, la poitrine bien a profit, puis se décollé. Notre petit amnésique timide soupira de soulagement avant de rougir plus en voyant sa veste tomber devant lui, puis d’entendre la dame ricaner, puis rire. La jolie demoiselle l’étreindre par le cou de ses bras doucement et approcha son visage du sien, essayant de l’embrasser. « Étrangement », Gokushi tourna la tête. Non qu’il voulait refuser, la dame était tout a fait joli et tout, mais, quelque chose intérieur lui disais que quelqu’un serrait sans doute… triste? C’était assez dur à dire même en sachant qu’il sort avec Lily Heartfeel, malgré sa perte de mémoire, mais elle… sait-elle qu’il est toujours envie? Les médias, ses non-retour et manque de nouvelle à lui, dure de croire à ce genre de miracle vous ne croyez pas? Cependant, alors qu’elle manquait son baiser, la dame lâcha un léger son de frustration, mais pas le genre simpliste de se faire avoir refusé un simple baiser… C’était quelque chose qui réveilla légèrement ses instincts justes au bon moment alors qu’une de ses mains se dirigea rapidement vers ses côtes pour se faire transpercer de bord en bord, protégeant son flanc, lâchant bien sur un grand cri de douleur et de surprise.

    – Tsk… Encore Raté, décidément tu est coriace même face à une dame « sans défence ».. –M-mais...Quoi?

Il n’eu pas trop de temps de poser des questions qu’elle retira la lame tout en lui coupant encore un peu plus la main et donnant un coup sec pour lui couper la carotide, ce qu’il évita légèrement, subissant quand même une légère coupure qui lui donna une légère sensation de brulure pas très agréable. Encore une fois, sa veste n’était par terre, derrière la demoiselle maintenant, aucune chance de pouvoir lui aussi avoir son couteau et de pouvoir paré le sien… manque de bol, si seulement il savait comment bien faire sortir sa flamme, et utiliser les nombreuses boites qu’il possède. On a beau lui avoir montré et dit, les rares fois qu’il réussissait à sortir une flamme de son anneau, rien ne se passait, bien évidemment, car elle était trop faible. Il était désarmé et sans talent de combat contre une femme qui savait comment se mouvoir pour toucher sa cible au point vital… La grosse merde quoi. C’est après quelque esquive de justesse et de légère coupure que le rythme ralentit légèrement de la dame… elle était fatiguée?

C’est là qu’une personne sortit d’un tournant en observant la scène, sauvée! Elle pourrait appeler les flics, la faire fuir, quelque chose, il n’était plus seul! Notre jeune homme en danger alla pour l’interpelé, mais quelque chose semblais étrange avec cette personne… elle semblait… ‘vide’, et étrangement calme, alors que Gokushi s’en approchait, son assaillante elle, ne bougeait pas plus que cela. Un truc allait partir en couille. En plein dans le mile, ça ne tarda pas, alors que l’homme, qui était en costard, l’attrapa et lui mit son fusil sur la tempe. C’était… Game over? Le grand mercenaire Benitora c’était fait avoir si facilement après être « revenu des morts »? Ça devait être une blague non? Non. Malheureusement pour lui, il était prit, et même s’il se défaisait de celui-là… d’autre se rassemblais, tout aussi « vide » que le premier, ce fût flippant pour le petite « civile » tranquille qu’il fût devenu il faut dire. Oui, Gokushi avait légèrement peur.


    – Ne t’en fait pas pour eux~ Un peu de poison, et on ajoute ma jolie flamme beige du désert dans leurs cerveaux et voilà, de braves petits servants.

Gokushi ne préféraient ne pas répondre, alors qu’elle s’approcha a nouveau de lui, caressant son torse d bout des doigts, blablatant dur le fait que ça serrait du gâchis de le tuer que c’était le pour son ex mort de ses mains, qu’elle avait besoin d’argent, plein de trucs qui ne rentraient pas dans sa tête néanmoins. Bloqué dans sa bulle… mais sa vie ne défilait pas encore dans sa tête. Non, il ne devait pas mourir maintenant, pas vrai? Il n’a toujours pas retrouvé la mémoire, retrouvé ce qui lui manque… des relatifs peut-être même? Toutes les personnes qui sont peut-être inquiètes à son sujet, Louise, qui se serrait occupé de son rétablissement, pour rien? Gokushi profita qu’elle l’observe, qu’elle fasse un monologue qu’il n’écoutait toujours pas, en désespérance de cause, avait glisser sa main dans sa poche de pantalon ou il y avait la moitié de ses boites, les farfouillant sans vraiment savoir ce qu’il pourrait en faire. Pendant ce temps, une légère flamme sortit de son anneau, toujours caché dans la poche des yeux de la fille qui le tenait dans « ses » mains, sa volonté de ne pas vouloir mourir ici était plutôt forte après tout, et il cherchait un moyen de survivre.

C’est en fouillant ses poches pour tenter de prendre une boite que, par accident, ou plutôt pure chance, l’anneau entra en contacte avec un orifice d’une des boites. Manque de bol ou chance salvatrice, c’était sa boite-animal-maudite, et celle-ci se mit à siphonner sans ménage la flamme complètement, jusqu’à « tirer » les flammes par la bague elle-même des flux de Gokushi par son aspect vorace de Boite-maudite. Il ne tarda pas par la suite a y avoir un flash rougeâtre sortir de sa poche et se mettre au-dessus de lui, volant, bâtant des ailles. La créature que plusieurs trouvent assez laide, d’autre mignonne, les avis son partagé, mais une chose est sûr, c’est que cet animal est féroce. La chauve-souris de la tempête avait déjà commencé a envoyé des flammes sur l’homme qui tenait Gokushi, manquant de force du a la douleur et a la flamme qui le rongeait assez rapidement, Gokushi tomba à genoux, étonner, manquant de force, « sauvée »? La femme lâcha un petit juron et ordonna de tirer sur la bestiole, rageant qu’il est profité de sa « faiblesse » et son moment de « compassion » pour sortir une de ses boites. La petite bêbête, trop rapide, et trop petite, se faufila agilement pour éviter les balles, et mordis le cou voracement de ses victimes « zombifier ». Elle ne perdait pas de temps et injectait de fortes doses de flamme à chacune de ses morsures pour bien « cramer » ses victimes avec sa flamme rouge brillante.

Horrifier par les ce qui tournait rapidement a des cadavres décomposé par la flamme tempête, la dame ne réussit pas a sortir ses boites a elle avant que la chauve sourie vienne lui morde elle aussi rapidement a la nuque pour la faire disparaitre rapidement et écarté tout danger pour son propriétaire. N’ayant plus de victime, la chauve-souris retourna elle-même dans sa boite, et Gokushi tomba dans les vapes. La boite avais pris bien trop de ses flammes d’un coup, lui qui n’y était pas préparé, et qui avait donné une flamme pas assez pure pour la boite-maudite avais vue sa réserve assez toucher alors qu’il a de la difficulté a sortir de petite flamme de ses anneaux…

Il se réveilla plus tard, sur un lit, ce n’était pas un hôpital, mais l’odeur sentait le « patient ». Il observait rapidement le plafond, puis sentit que sa main était tenue légèrement, il tourna le regard pour apercevoir Louise, larme a l’œil, en train de dormir, assied sur une chaise et pencher contre le petit bout de lit qu’il laissait. Un bruit de chaise se fit entendre, puis des pas.


    – Oh, tu es réveillé? T’as de la chance, t’habitude j’accepte pas de patient le mercredi, mais vu l’état que t’as laissé les autres criminels, et les supplices qui vinrent après de la petite j’ai pas pu dire non. Fait plus gaffe a toi, c’pas parce qu’on est au Néo qu’on est en sécurité tu sais?

Qui était-il, c’était un mystère, comment il avait atterri ici aussi, mais il hocha doucement la tête pour ne pas réveiller Louise, et se remit à faire un somme pour récupéré… La penser que Louise était plutôt mignonne quand elle dormait et ne le « harcelait » pas traversa son esprit, mais quelque chose lui disait qu’il avait déjà eu se genre de vision avant…
Indépandant
*Criminel*
Amnésique recherché
avatar
Masculin
Citation : «Désolé mais... vous êtes qui?»
RP en Cours : Keiji/Libre; Calyss/Libre ; Qui veux s'ajouter?
Double Compte : Iryu

Fiche de Personnage
Flamme(s): Tempête [A/S]
Réserve de Flamme:
1000000/1037500  (1000000/1037500)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://kyo-rpg.pureforum.net/

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Club LNLTDDAB:
 

Merci à une ancienne membres, Aka Yume, pour la Signa' du Club~

Envie d'être testeur? Ou simplement joué a un Petit RPG? Faite donc un tour ici ~
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reborn RPG : A New Destiny :: # Néo # :: # Territoire du Gouvernement # :: Villes-
Votez !

_________

Recrutement Staff
Familles/Groupes
Statistiques
Missions
Flammes
Carte