Situé en 2060, où toutes les familles que l'on connaissait ont été détruites par un terrible fléau. Une nouvelle ère se lève encore une fois.
 

*insertion d'un titre long et mystérieux*

 :: # Néant # :: # Territoire des Accieri # :: Villes Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 28 Avr 2017 - 22:42

Une journée pluvieuse…


Ft. Sunday-man


-----------------------------------------------


Artémis ruminait. Le ciel pleurait. Et bien sûr, elle s’était faite surprendre par ce temps maussade. Pourtant, la jeune voleuse ne chercha pas à rentrer chez elle rapidement. Pas maintenant. Et malgré ce qu’elle pouvait laisser paraitre, elle l’aimait bien la pluie.

La jeune femme slalomait lentement entre les parapluies, tenant son poignet gauche enfermé dans quelques bandages de fortune et rougit par les sales coups qu’elle s’était prit. Oui, elle s’était encore battue. Non, elle n’avait pas gagné. Luca allait lui faire sa fête, elle le sentait. Encore, le petit ne disait presque rien lorsqu’elle ramenait un butin et se contentait de mal la regarder. Mais dans certaines situation, comme celle d’aujourd’hui par exemple, son fratellino la boudait. Parfois c’était durant plusieurs jours. Alors elle attendait patiemment que sa frustration passa, parce qu’elle ne pouvait s’excuser de ses actions.

Elle soupira. L’Uccellonero savait qu’il détestait qu’elle soit blessée. Là, il n’allait pas être déçu. Fracture du poignet gauche, quelques petits bleus sur le visage et réparti sur le corps. La jeune femme jugeait qu’elle ne s’en était pas trop mal sortie. Ça aurait pu être pire.

Artémis, perdue dans ses pensées, marchait lourdement sur le bitume devenu noir par l’eau ruisselant des nuages. Elle ne savait pas où ses pas la conduirait et d’ailleurs, pour l’instant elle s’en fichait pas mal. De toute manière, si la jeune s’égarait, elle pourrait toujours demander aux personnes environnantes et espérer retrouver son chemin. Peut être. Rien n’était moins sur.

Elle ne vit qu’elle bousculait une personne jusqu’à ce qu’une douleur la transperça. Douleur venue de son poignet, car elle l’avait percuté, même si ce n’était pas violemment, avec son bras gauche. Elle gémit doucement, pas encore habituée à la désagréable sensation. Puis se retourna les larmes aux yeux et d’une voix enrayée :

« Argh…. Excuse-moi, j’t’avais pas vu . »

Indépandante
*Criminelle*
L’oiseau Noir
avatar
Féminin
RP en Cours : Aucun

Fiche de Personnage
Flamme(s): Ciel[B+]
Réserve de Flamme:
350000/350000  (350000/350000)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 29 Avr 2017 - 1:56
Q ue faite notre jeune Corenzo survivant dans un territoire globalement ennemi? Une inspection bien sûre, après tout ceci la France, que dis-je, tout les territoires de cette ‘nouvelle’ famille qui se tapis dans l’ombre autant qu’un rat dans les murs, appartenait au Corenzo… Maintenant que le chaos est installé, que tout le monde est dévasté, quoi de mieux que de s’assurer de la sécurité d’un ancien territoire.
> Heureusement que j’ai écouté Ren… Pour les fois que la météo a raison. J’me demande si il y aura un marchand de crêpe d’ouvert…
L e jeune ‘héros ’ souri un peu bêtement en pensant aux petites douceurs des petits stands ambulants... Le taux de sucre a surveillé, Iryu c’était, comme a son habitude, bien sagement ‘retenue’. En même temps dur de faire autrement, si votre vie en dépend! Le Diabète n’est pas à prendre à la légère après tout. Quelle idée de l’avoir aussi, lui qui aime le sucrer. Il secoua un peu la tête et tira un peu sur son capuchon de son imperméable, histoire de mieux se couvrir de cette eau tombante. Puis, autant un peu mieux cacher son visage au cas où ses « Acsieri » viendraient lui chercher des embrouilles, non? Bah non en faite. Car Iryu avais la tête bien droite, et réussie même à saluer des personnes qui le reconnaissaient, pour une bonne mémoire tien. Se cacher? Territoire hostile? Vu l’état de tout le monde présentement je crois que les gens se tiendront calmes. Puis, ce n’était pas comme si notre jeune montagne venait pour mettre la merde. Ils avaient mieux à faire si? Peut-être pas… Le souvenir du rapport de la dernière fois que des membres ont été sur se territoire et se faire sauvagement taper par « Un homme avec des cornes de buffle », celons le rapport, disant de ne plus venir sur leur territoire laissais penser a des personnes qu’on ne pouvait pas vraiment négocier... Notre Diabétique soupira, fermant les yeux pour continuer de marcher alors qu’il sentit une légère bouscule. Rouvrant les yeux pour voir ce qu’il venait de percuté, tombant sur une jeune demoiselle pleurant de légères larmes et tenant sa main. Un rapide coup d’œil suffit pour voir qu’elle était blessée d’un peu partout… Qui aurait fait ça a une demoiselle? Quel manque de politesse!
> C’est a moi de m’excusé, si j’avais eu les yeux ouverts j’aurais pu vous évité… et ne pas percuter votre blessure…? Et vous vous promenez sans parapluie en ce temps? Vous aller attraper froid.
E ncore un bref regard pour voir un bandage rougi, des bleus semi appartenant ici et là, et une respiration un peu saccadée du a la douleur… Pourtant, autre des larmes de douleur, son visage n’était pas enclin à pleurer autrement, elle avait un certain caractère donc, et devait être habituée de se battre… ou était juste trop têtue pour montrer sa peine. Ce qu’on peut déduire d’une personne en si peu de temps non? Iryu lui sourit doucement, puis enleva son imperméable pour mettre la capuche sur la tête de la jeune femme, laissant le manteau pendouiller sur son dos et épaule.
> Je devrais surement me mêler de ce qui ne me regarde pas, mais voir une personne aussi mal en point ne me réjouit pas trop… Ne vous en faites pas pour le manteau, j’ai ai deux autres chez ‘moi’.

avatar
Masculin
Citation : "La politesses avant tout! Après les parfait bien sur <3"
RP en Cours : Aucun
Double Compte : Gokushi

Fiche de Personnage
Flamme(s): Montagne[A]
Réserve de Flamme:
500000/500000  (500000/500000)
Réputation:
10/100  (10/100)
Voir le profil de l'utilisateur

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Parole : #72A0C1
Revenir en haut Aller en bas
Dim 30 Avr 2017 - 22:35

…un parapluie manquant…


Feat. Sunday-man


-----------------------------------------------


Arf.

Plus elle y pensait, et moins elle était contente. Bon, de base elle n’exprimait pas forcément de joie à sa vilaine fracture, mais elle venait de se rappeler qu’elle était gauchère, et qu’elle ne pourrait pas non plus exercer ses talents de voleuse avant un certain moment. Là elle en était sûre, elle passerait un mauvais quart d’heure avec son fratellino.

L’homme qu’elle venait de percuter s’excusa à son tour. Allons bon. Arte’ n’aimait pas tellement recevoir d’excuse d’autrui avec sa manie de tout prendre sur sa responsabilité. Même si, entre nous, son propre comportement la désespérait un peu. Mais la jeune n’avait pas envie de changer pour autant.
La jeune tiqua un peu lorsque l’inconnu aborda son apparence quelque peu…. Endommagée. Pourquoi était-ce quand elle n’avait pas envie d’entamer une conversation que les gens venaient lui parler ? Art’ n’en savait rien. Mais une partie d’elle le remercia intérieurement : elle n’était pas seule quand ça allait mal. Et ça, c’était plutôt cool.

Puis, elle ouvrit des yeux ronds agrandit de surprise alors que l’inconnu posa son manteau sur ses épaules un peu meurtries, en lui assurant qu’il en avait d’autres. La jeune Uccellonero ne sut pas comment réagir. C’est clair que ça ne lui ferait pas de mal de se protéger de la pluie, mais…. Elle ne pouvait pas l’accepter non plus.

« J’aime pas les parapluies, ça cache la beauté du ciel. Et…. Reprends ton manteau, tu risques aussi d’attraper la crève. »

Ooh. Elle venait de s’exprimer en italien. Art’ ne s’en était pas rendue compte. Parfois, quand elle ne faisait pas attention, sa langue maternelle reprenait le dessus.  Elle reprit précipitamment en français:
« Ah pardon, me suis trompée. Bref, reprends-le ton manteau »
Elle ne fit pourtant aucun geste qui pouvait appuyer son parlé, comme par exemple celui d’enlever le vêtement de sa tête. Elle était mal avec la sensation de gêne que lui procurait son poignet.

Puis, elle observa enfin l’inconnu qu’elle avait percuté. Il avait des cheveux de neige mouillés par la pluie, et des yeux gris argenté. Mais bon, le détail qui attira son attention le plus fut son tatouage d’étoile à l’œil droit. Son regard azur s’attarda quelques instants dessus.

Indépandante
*Criminelle*
L’oiseau Noir
avatar
Féminin
RP en Cours : Aucun

Fiche de Personnage
Flamme(s): Ciel[B+]
Réserve de Flamme:
350000/350000  (350000/350000)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai 2017 - 20:02
Ses réactions étaient bien normal, et pourtant, sa ne pouvais empêcher de dessiner un sourire chaleureux sur le visage du jeune homme bienveillant. Malgré le fait qu’elle ne semblait pas vraiment vouloir parlé, quoi de plus normal alors qu’ils sont tous deux de parfait étranger. Mais bon, la voir aussi surprise avait un certain point amusant, c’est sur que peu de personnes enlèvent littéralement leur manteau, pour une inconnue, autre que pour la draguée~ Était-ce sont but vous me demandez? Raté, c’est tout simplement une âme « trop » gentille comme il s’en fait si rarement. Pourquoi? Pourquoi pas? Simplement.
Lorsqu’elle parla en Italien, cela prit quelques mots avant qu’Iryu s’en rende compte a son tour. En France, dans une ère où la langue principalement parler est le Japonais, parlé Italien était plutôt peu commun, ça le fit sourire quelque peu amuser, surtout la « traduction » abréger qu’elle venait de lui faire. Il manquait des choses plutôt intéressantes, ratées pour elle, étant Corenzo, la langue « secondaire » était donc L’Italien, et vu son passé, il en connaît pas mal d’autre, langue.
> C’est vrais qu’on peu trouvé une certaine beauté au ciel nuageux et gris.
Léger sourire, un peu « taquin » dirons-nous, il aurait bien aimé la remercier de s’inquiéter pour lui, mais comme elle avait ‘couper’, il se dit que ça devait être une légère « gêne », ce qui malgré tout, était un peu mignon et gentil de sa part. Mais bon, elle voulait qu’il reprenne son manteau, gêne, mal aise ou inquiétude, Iryu ne s’en préoccupa pas et secoua doucement la tête en signe de réponse, lui souriant légèrement plus. Il alluma cependant l’anneau, à l’emblème des Corenzo, a son index d’un joli brun clair pour par la suite se pencher et toucher le sol, se relevant doucement en « tirant » à même le sol ce qui semble être un bâton. Allait-il se battre ou l’attaquer, lui, fier membre de la famille de la « justice »? Eh non, après un certain moment, un contour pouvait se dessiner quelque pas plus loin du bâton, puis revenait doucement vers celui-ci, jusqu’à ce qu’il « l’enlève » du sol et le prenne correctement. Quoi vous me demander? Eh bien un parapluie fait a même le rock!
> Je n’en ai plus besoin maintenant, non? Souria-t-il amuser avant de reprendre : Bien dommage que je ne soit pas médecin ou aie la flamme Soleil… J’aurais bien aimé te soulager de quelques maux au moins… Dire que je n’apporte jamais de trousse de premiers soins avec moi. Hmmm…
La Montagne Corenzo observa doucement la jeune femme, la laisser ainsi ne l’aurait pas dérangé, il venait de lui couper de la pluie, le hic, c’est qu’elle ne semblait pas juste avoir un simple bleu sur le genou parce qu’elle serait tombée, en contre coup, la laisser ne l’enchantait pas trop. Mais que faire? Lui dire de le suivre a un hôpital? Dans un hôtel où il demandera les premiers soins? Tenter de regarder les dégâts ici même sous la pluie? Encore, s’ils se connaissaient un peu, pourquoi pas, mais d’un inconnue, ça fait étrange non? Il se gratta un peu la tête en relevant celle-ci vers le haut, caché de son parapluie de roche et béton puis tiqua.
> Oh, j’oubliais les bonnes manières. Je suis Matabe Iryu… heum, plutôt Iryu Matabe… La « façon » japonaise de dire les noms me colle un peu on dirait, ha ha… Donc… J’imagine que tu n’as pas de lieu ou bien guérir tout ça?
avatar
Masculin
Citation : "La politesses avant tout! Après les parfait bien sur <3"
RP en Cours : Aucun
Double Compte : Gokushi

Fiche de Personnage
Flamme(s): Montagne[A]
Réserve de Flamme:
500000/500000  (500000/500000)
Réputation:
10/100  (10/100)
Voir le profil de l'utilisateur

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Parole : #72A0C1
Revenir en haut Aller en bas
Lun 1 Mai 2017 - 21:43

Ami ou ennemi ?


Sunday-man


-----------------------------------------------


Artémis lâcha un petit air surprit lorsque le blanc lui donna son avis sur le ciel. En France, elle ne connaissait pas beaucoup de personne (pour ne pas dire aucune en fait) qui parlait Italien, et savait que ce n’était pas une langue très répandue. Alors, soit l’homme face à elle venait de là-bas, soit il avait apprit cette langue à un moment ou un autre. Art’, lâchant un léger sourire, préférait que ce soit la première option, elle pourrait ainsi, peut-être, lui poser des questions. Depuis qu’elle en était partie, elle n’y était jamais revenue, et n’avait même pas connut sa terre natale en fin de compte. Alors, pourquoi s’y attachait-elle ? Par curiosité peut-être. Mais plus par sentimentalisme.

Elle eut un léger sursaut quand le blanc enflamma son anneau et se baissa. Il était donc un utilisateur de flamme. Artémis se raidit légèrement et perdit son sourire. Elle n’était toujours pas à l’aise en compagnie d’un autre utilisateur. Elle espérait que ça ne se voyait pas trop. Enfin bon, sa réaction pouvait aussi être prise comme la gêne d’une civile trop peureuse.

Allait-il l’attaquer ? Cela était illogique, il l’avait aidée, ça ne rimait pas à grand-chose de l’attaquer ensuite. Puis, elle se détendit, et eut même un sentiment d’émerveillement, qui se traduisait sur son visage par un regard admirateur, lorsque de la terre, il en sortit un parapluie.

Elle ria légèrement, amusée à la phrase qu’il venait de dire. C’est vrai qu’il n’avait voulu reprendre son vêtement quand Art’ le lui avait demandé, et que maintenant…bah il n’en avait plus besoin.
Et ensuite, il enchaîna sur les blessures qu’elle avait, et l’aide qu’il aurait pu donner. Artémis n’aimait pas être au « centre de l’attention », ni être aidée. D’habitude, c’était plutôt elle qui offrait son aide et gardait pour elle ses maux.

D’ailleurs, pourquoi cherchait-il à l’aider ? Ils étaient des inconnus, et il pleuvait (ouais non, aucun rapport). À moins qu’il était une de ces gentils âmes, qui faisait le bonheur autour d’eux. Ou bien elle était tombée sur un psycho, dans ce cas elle était plutôt mal.

Il se présenta. Iryu Matabe. Son cœur se serra. Ce nom avait des consonances japonaises. Ça lui rappelait avec peine les Taishaka. Bah. Ce n’était qu’un nom de toute manière, ça ne définissait aucunement la personne. Quoique, un doute la prit.

Faisait-il partit de ce stupide groupe ?

A partir de là, elle paniqua et le fixa suspicieusement. Si oui, devait-elle paraitre naturelle ? Quoique, là c’était raté. Ou au contraire s’enfuir à toutes jambes ?

Indépandante
*Criminelle*
L’oiseau Noir
avatar
Féminin
RP en Cours : Aucun

Fiche de Personnage
Flamme(s): Ciel[B+]
Réserve de Flamme:
350000/350000  (350000/350000)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Mai 2017 - 1:09
Souriant a nouveau un peu plus lorsqu’il entendit son léger rire a sa remarque sur l’utilité du manteau qu’elle cherchait si « désespérément » a lui rendre. Elle n’était donc pas si mal en point a ne pas pouvoir rire a de simples choses, c’était un soulagement, car vue son état… C’était une bonne question, pourquoi l’aider? Malgré que c’est quelqu’un de plutôt gentil, aider une pure inconnue, autant, ça en devenait presque intrigant. Pourtant, c’était sans réel plan en tête, c’est qu’il a bien changé depuis qu’il a rejoint la Mafia, sûr que ce n’est plus un mercenaire de glace là.
Sa réaction a sa flamme était a prévoir, l’émerveillement un peu moins, mais ça faisait plutôt plaisir. Pour les rares fois qu’une personne n’utilise pas sa flamme pour faire mal ou ouvrir une boite, ça ne devait pas courir les rues. Par contre, son nom sembla lui faire froid dans le dos… Ce n’était quand même pas à cause de son père si? Non, il n’avait pas fait autant de mal… le connaissait-elle? En France? Aucune chance quand même, pas vraie? Iryu se gratta à nouveau la tête, réfléchissant ce que son nom pouvait faire penser. Mais, dans les quelques secondes, pour ne pas rester planté à réfléchir devant elle et les laisser sous la pluie ainsi, il ne trouva pas. Même temps, pour faire une liaison Nom japonais->Taishaka, il faillait y réfléchir un peu plus, puis pas comme s’il avait bien voulu penser qu’il pouvait faire penser a ceux-là après tout… Il regarda donc à nouveau la demoiselle un peu perdu.
> Hummm... Ais je dis un truc qui ne fallait pas jeune demoiselle? Je vous assure que je ne demanderai rien pour le manteau, il ne m’a pas couté si cher…
Bien sur, il l’avait vu qu’elle avait observé un peu son visage, sans doute son tatou, après tout, n’importe où, un tatou attire l’œil, mais de là a en avoir peur? Il est pourtant sur qu’une sorte d’étoile filante sur l’œil, il doit ne pas avoir grand monde avec ça. Puis ce n’était pour cacher une blessure, rien de plus… Le fait qu’elle soit si soudainement suspicieuse a son égare le « tourmentait », littéralement, il se révisa tout ce qu’il aurait bien pu faire ou dire pour la déranger, mais ne trouvant pas, il choisit la vois la plus simple. Comme c’est des inconnues, et qu’elle est méfiante, alors autant la laisser tranquille non?
> Je n’aime pas trop le fait de créer une atmosphère tendue… Si ma présence vous semble plus austère qu’autre chose, je ne vais plus insister alors. Mettez au moins un peu de glace sur vos blessures, et penser à désinfecter si vous avec des coupures… Passez une bonne fin de journée et rentrée en sécurité.
Oui la laisser seul n’était pas dans ses préférence, mais le pauvre homme ne vas pas non plus l’agresser pour simplement lui faire voir un médecin non? Ce n’est pas un membre têtu que notre « blanc » connait ou a sous sa tutelle après tout, et elle n’est pas mourante, alors aucune raison de trop pousser. Du coup, le Corenzo se tourna dos à elle fait quelque pas, s’arrêtant pour observer l’état du ciel, ça ne semblait pas s’améliorer, et malgré son parapluie, s’il marchait trop longtemps, il finirait au moins tremper des jambes. Bon, où est-ce qu’il pourrait bien aller pour observer un peu plus la France maintenant? Iryu pencha donc la tête légèrement en regardant au loin dans la rue l’air pensif.
avatar
Masculin
Citation : "La politesses avant tout! Après les parfait bien sur <3"
RP en Cours : Aucun
Double Compte : Gokushi

Fiche de Personnage
Flamme(s): Montagne[A]
Réserve de Flamme:
500000/500000  (500000/500000)
Réputation:
10/100  (10/100)
Voir le profil de l'utilisateur

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Parole : #72A0C1
Revenir en haut Aller en bas
Mar 2 Mai 2017 - 18:13

~


Feat. Sunday-man


-----------------------------------------------


Elle soupira.

Bien qu’on ait pu penser que c’en était un de soulagement à l’idée qu’Iryu partait, en fait, ben c’était le contraire. Aujourd’hui, Artémis enchainait erreur sur erreur. Déjà, se battre n’avait pas été une idée merveilleuse. Et là, elle se comportait comme une pure imbécile. Mais bon. Elle perdait ses moyens lorsqu’elle pensait aux Taishaka. En dix-huit ans d’existence, elle n’avait pas changé à propos de ça.

C’est lorsqu’il parut profondément perdu qu’Art’ comprit qu’il n’avait rien à faire avec ses ennemis. Sinon, il aurait eu une autre réaction. Et la jeune fille savait, enfin sentait, qu’il était sincère. Elle ne pouvait l’expliquer… Disons que décoder les expressions de ses proches, c’était dans sa nature. Et aujourd’hui elle semblait un peu rouillée. Pourquoi ?

Aucune idée. Mettez ça sur la faute du ciel.

Iryu paraissait être sur le départ, dos à elle et avait déjà fait quelques pas. Artémis voulait le retenir, après tout, des gens comme ça, si elle ne se trompait pas, on en rencontrait pas une poignée. Puis, ce n’était pas dans son habitude de terminer une rencontre sur une note amère. Et elle voulait s’excuser de sa maladresse.
Elle se décida à bouger et se rapprocha un peu de lui.

« Ah….. S’cuse moi, je t’ai prit pour quelqu’un d’autre, elle fit un petit rire gênée, belle erreur… »

Peut-être se montrait-elle insistante. Peut-être trop collante. Mais…. N’oublions pas qu’elle voulait lui poser des questions ! Sur l’Italie, et puis sur sa flamme aussi. Aussi, elle n’avait pas envie de rentrer chez elle, alors autant faire une promenade accompagnée non ? Oh… il y avait aussi les raisons évoquées précédemment !

« Et au fait mon nom c’est Artémis. Artémis Uccellonero. »

Indépandante
*Criminelle*
L’oiseau Noir
avatar
Féminin
RP en Cours : Aucun

Fiche de Personnage
Flamme(s): Ciel[B+]
Réserve de Flamme:
350000/350000  (350000/350000)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 3 Mai 2017 - 15:40
Rentré maintenant serrait un peu une perte de son temps, après tout il n’était qu’arrivé il y a quelque heure, se déplacé, c’est bien, mais aller-retour pour une poignée faible d’heure avec se trajet, un peu moins. Puis que pourra-t-il mettre dans son rapport autre que « C’est la même chose que partout »? Quoi que, a en voir présentement cela semble être le cas… Calme, et certaines villes dévastés pour cette soi-disant Expérimentation humaine. Comme il ne s’adressait plus à la demoiselle, puisqu’il semblait lui foutre les chocottes, son visage était un peu plus sérieux, pensant à ses actions prochaines, un peu dans sa bulle. C’est donc avec son air sérieux qu’il murmura pour lui-même la phrase suivante :
> Puis je ne dois pas partir si vite… Après tout, j’pourrai sans doute me prendre une douceur avant de partir si?
Artémis, comme elle se présenta, le tira de sa bulle qui semblait tout de suite moins sérieuse que son visage ne voulait le laisser croire. La sécurité mondiale, la paix universelle, où pouvoir prendre une petite dose de sucre pendant son ‘voyage’ était presque au même niveau d’importance pour notre ami diabétique. Cet homme n’avait pas senti Artémis s’approcher légèrement de lui, était-il vraiment un « Gardien » de la section Terre Corenzo avec une aptitude pareille? Nous repasserons une autre fois pour ses habiletés voulez-vous? Il se tourna donc à nouveau, vers Mme. Uccellonero qui s’excusa. L’héros de la justice trouva cela un peu exagérer de s’excuser pour ça, après tout, c’est bien lui qui l’as mis mal à l’aise non? Il se remit néanmoins à lui sourire, le fait qu’elle lui dise son nom était quelque peu rassurant. Après tout, il ne devait plus lui faire aussi « peur » pour qu’elle change d’attitude autant. Il pencha néanmoins un peu la tête sur le coté.
> Je me demande bien à qui je peux ressembler, avec mes cheveux blancs et mon tatouage sur l’œil tient…
En spécifiant la tatouage, il sourit amuser a Artémis, comme un clin d’œil au fait qu’elle l’avait légèrement « fixé » tout à l'heure, puis se redressa la tête. Iryu l’observa « à nouveau », cherchant plus spécifiquement ses blessures les plus apparentes et grosse d’un œil expert, comme s’il cherchait la faiblesse d’un adversaire. C’était a croire qu’elle faisait expert des cachés à ce qu’il pouvait voir… ça en disait encore un peu sur elle mine de rien. Quelques poignées de secondes, sans plus, pour ce remettre a la regarder « normalement », toujours sourire gentillet aux lèvres un moment, avant de le perde légèrement.
> Quoi que, normal que je puisse faire peur, vu que je suis dans une famille mafieuse… Il laissa une pause et se dit que de plus amples explications seraient pas de trop finalement. Les gentils par conte, ne te méprend pas, qui mette en place une justice équitable et tout. Tu dois bien connaitre les Corenzo si? … Ha ha, dire « Mafia » et « Gentil » dans la même phrase ça fait toujours étrange…
avatar
Masculin
Citation : "La politesses avant tout! Après les parfait bien sur <3"
RP en Cours : Aucun
Double Compte : Gokushi

Fiche de Personnage
Flamme(s): Montagne[A]
Réserve de Flamme:
500000/500000  (500000/500000)
Réputation:
10/100  (10/100)
Voir le profil de l'utilisateur

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Parole : #72A0C1
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 4 Mai 2017 - 22:48

Corenzo ?


Feat. Sunday-man


-----------------------------------------------


Lorsqu’Iryu lui demanda à qui il pouvait bien ressembler avec son apparence. D’ailleurs, Iryu marquait un point quand il disait cela. Artémis n’avait jamais rencontré quelqu’un avec des cheveux blancs et un tatouage de cette forme Et pourtant, dieu sait qu’elle en avait rencontré des gens !

Artémis, pour réponse, se contenta de lui sourire. Celui-ci sonnait faux, mais de toute manière peu de gens faisait la différence entre un vrai et un faux.

Elle releva d’ailleurs qu’il avait vu qu’elle l’avait un peu fixé tout à l’heure, par son appui sur le mot et son sourire amusé. Le sien devint aussi plus « vrai », plus chaleureux.

« Va savoir, qu’elle murmura en mentant, ma mémoire me joue des tours. »

La jeune ne pouvait pas lui dire que sa méprise avait été de le confondre avec un Taishaka avec son nom aux consonances japonaises, surtout s’il n’avait pas abordé le sujet ensuite. Et puis, le jeune homme lui avait parut sincèrement paumé quand elle avait prit peur. Seconde raison pour ne rien dire donc.

Artémis faillit perdre son sourire alors qu’il lui annonça qu’il était de la mafia. Ah….dire qu’elle aurait préféré rencontrer une personne « normale ». N’empêche qu’avec sa flamme, elle aurait pu y penser. Tant pis. Maintenant, dans quel camp était-il ? En tous cas, pas dans celui des Taishaka, alors tout allait ?

Corenzo.
Il était chez les Corenzo. Il lui semblait qu’elle avait déjà entendu parler de cette famille. Mais vite fait. Iryu donna des explications. Explications qui surprirent Art’. Justice ? Gentils ? Si seulement. Son sourire se brisa. A une certaine époque, elle aurait facilement pu adhéré à son propos. Aujourd’hui, moyennement. Mais s’il existait encore des familles comme ça, c’était la grande classe !

« Heu ? Mafia ? Désolée, je m’y connais pas trop…. , dit-elle tout sourire, Mais c’est vrai que selon des clichés, mafia et gentils vont pas trop ensemble ! »

Indépandante
*Criminelle*
L’oiseau Noir
avatar
Féminin
RP en Cours : Aucun

Fiche de Personnage
Flamme(s): Ciel[B+]
Réserve de Flamme:
350000/350000  (350000/350000)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 5 Mai 2017 - 22:37
Légerement amuser avec sa réponse à sa « ressemblance », ce n’était pas comme si savoir si une personne avais le même ‘look’ que lui pouvait particulièrement l’intéresser dans tous les cas. Alors, nuancer sur ce point était juste amusant plus qu’autres choses. Il se contenta donc de sourire légèrement plus en hochant la tête. La réaction fut celle attendue alors qu’il lui avait annoncé être dans la mafia, mais pourquoi le cacher? Ça attire des ennuis souvent? Il aura qu’à les bloquer alors! Étant la montagne protectrice! « Vous ne passerez pas!! » … Ahem, désolé. Bref, ce fut assez dommage que son sourire qu’elle avait décidé de lui montrer partît si vite, mais en même temps, comment sourire a la pègre? Cependant, elle en montra un autre, ce qui confus un peu Iryu sur comment abordé la situation maintenant. Cette Artémis se donna quand même la peine de sourire à son interlocuteur, et cela fit garder le sourire à notre ‘héros ’, qui pouffa encore un peu de rire. 
> C’est sur qu’avec les films et ce qu’on peut en entendre… Mais bon, tu dois sans doute connaitre les fameux Vongola sinon, si? Avoir leur place dans l’histoire et les livres après tout. Bah dis-toi qu’on est une version un peu moins extraordinaire!
Après tout, même le plus part de ceux qui n’avaient jamais été a l’école en avait au moins entendu parlé aux médias divers. Après le règne et des changements qu’à apporter le « Néo-Vongola Primo », ou Vongola Juudaime, la mafia prit une telle ampleur, malheureusement pas qu’en bien évidemment. Les plus grands partent toujours « trop tôt ». Si seulement il savait à qui il a à faire juste devant lui, pour parler de cette famille, il aurait surement évité d’aborder le sujet. Iryu n’est point un mentaliste ou un devin pour savoir ce genre de détail avec la première rencontre. Par contre si Ren savait qu’il « dénigre », même pour rire et en comparaison avec cet emblème, je ne suis pas sûr qu’il ne se fera pas sermonner…
> Mais bon… C’est bien discuté et votre joli sourire que vous me montrez est bien joli, mais…Regarde un peu le ciel et sourit amuser. Si je ne vous fait plus peur et que vous voulez continué a parlé, ça serrait peut-être plus profitable pour notre santé que de trouvé un toit…
C’est très bien l’extérieur et l’air frais, la pluie peu aussi être agréable a ressentir, mais simplement resté planté dehors a parlé, en pleine ville, sans jolie paysage alors qu’il fait légèrement frai et qu’ils peuvent attrapé froid a forcé… Juste un petit café ferra l’Affaire, et étant en France, ça ne devrait pas être trop dur à trouver. Mais n’empêche, ils avaient quand même parlé un moment sans vraiment faire attention à cette pluie, c’est quelque chose. Sois cette petite était insensible a pas mal de choses, ou les questions qu’elle voulait poser la préoccupe tant que ça.
avatar
Masculin
Citation : "La politesses avant tout! Après les parfait bien sur <3"
RP en Cours : Aucun
Double Compte : Gokushi

Fiche de Personnage
Flamme(s): Montagne[A]
Réserve de Flamme:
500000/500000  (500000/500000)
Réputation:
10/100  (10/100)
Voir le profil de l'utilisateur

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Parole : #72A0C1
Revenir en haut Aller en bas
Mar 9 Mai 2017 - 22:46

~


Feat. Iry <3


-----------------------------------------------


Le cœur d’Artémis loupa un battement quand Iryu aborda sa famille. Bien sûr qu’elle les connaissait. Enfin, pas personnellement mais… Mais sa restait sa famiglia, et elle en était fière. Elle pensait que l’un de ses plus grand regard était de ne pas avoir connu son grand-père, Tsuna. Ça aurait pu être le feu.

Elle esquissa un petit sourire, mais qui s’évanouit assez rapidement. Elle avait dit ne pas savoir grand-chose à propos de la mafia. Elle devait donc se montrer plus ou moins indifférente aux Vongola, nan ? Même si elle savait que ce serait un peu compliqué. Ce n’était pas qu’elle ne savait pas mentir. Mais refouler ses émotions profondes étaient une autre paire de manche. Elle savait qu’un détail la trahirait, que ce soit son regard, un sourire, ou encore son attitude. Et en terme des Vongola, ses émotions étaient en pleins chaos. Elle ressentait à la fois de la fierté, de la sympathie, mais aussi un mélange de déception et de presque-haine.

« Ouais, j’en ai entendu parler, dit-elle d’un ton monocorde, Vite fait~»

Si les Corenzo étaient aussi gentils qu’Iryu le prétendait, alors c’était parfait. La jeune se détendit davantage. Art’ ne se sentait pas vraiment au top avec un membre de la pègre, mais elle voulait continuer à discuter avec le blanc.

Le jeune homme reprit la parole dans un sourire amusé et proposa de se mettre à l’abri pour continuer à parler, sinon la pluie leur causerait du tord. La pluie ? Oh. Artémis l’avait complètement oublié, ce temps, ainsi que sa blessure qui semblait la laisser tranquille pour le moment. Iryu avait raison, si ça continuait ils allaient finir par attraper la crève.

Dans ses dires, elle ne releva pas sa remarque à propos de son sourire. Enfin… c’est qu’elle voulait faire croire, mais Art’ rosit un peu, et sourit chaleureusement. Serait-ce de la drague de sa part ? Ça prenait du sens avec le manteau offert. Néanmoins, Artémis s’en fichait, drague ou non.

« J’suis d’accord, allons nous abriter…. Par contre, j’peux pas conseiller un endroit, j’connais pas c’quartier. »

Indépandante
*Criminelle*
L’oiseau Noir
avatar
Féminin
RP en Cours : Aucun

Fiche de Personnage
Flamme(s): Ciel[B+]
Réserve de Flamme:
350000/350000  (350000/350000)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 10 Mai 2017 - 15:54
Qu’elle essayait de cacher ses réactions le plus possible ou non, le regarde expert du ‘gardien’ de la montagne Corenzo remarqua ses expressions changer. Ceci le laissa un peu perplexe, mais qui était-il pour la questionner ou lui faire la remarque? Après tout, il est bien un des premiers à comprendre que si on veut cacher quelque chose, ce n’est pas pour rien. Bien sûr, cela pourrait être un espion d’une autre famille, qui sait, mais comme elle se trouve en France, alors ça ne con cerne malheureusement plus les Corenzo donc tant pis si c’est le cas, non? M’enfin, avec son observation, il se contenta de garder le sourire. C’était peut-être une civile qui admirait la mafia, mais qui se faisait réprimander par les autres, vu ses réactions, enfin, sachant son histoire, on peu savoir que ce n’est pas totalement faux, mais comme le jeune Matabe lui, ne la connais pas…
> Oh, aucun soucie, j’avais l’habitude de passer par ici avant qu’on nous ‘subtilise’ le pays...
Ricanant doucement pour changer l’atmosphère semi-sérieuse, notre jeune homme regarda les environ pour mieux se repérer, en cherchant les pancartes de nom de rue puis réfléchies où il y aurait un petit café, ou un petit restaurant pas trop bomber de gens. Cela faisait quand même longtemps qu’il n’était pas venu, et ce n’est pas un Pays qu’il a été énormément non plus. « Le savoir, c’est le pouvoir. » Et donc pouvoir se rappeler son environnement et des différents pays visités signifiait qu’il était avantagé si quelque chose arrivait. Puis se n’est pas pratique si on le demande au QG, s’il ne sait plus par où aller! Il avait beau avoir dit “connaitre“ le lieu, après une minute pas vraiment concluante à essayer de savoir où il y aurait un restaurant, il se tourna vers Artémis avec un sourire un peu désolé, puis sortit son portable de ses poches pour se mettre a la recherche.
> Finalement je vais « demander » a quelque chose qui en sait un peu plus ha ha ha.
Iryu rigola donc, théoriquement, de lui-même, pour trouvé quelques faibles minutes plus tard, le temps de chargement et tout. Ils allaient devoir marcher un certain temps, pour aller a la rue « restaurant » quelques rues plus loin, rien de trop long néanmoins, cela tira quand même un léger soupire a Iryu, faire marché une demoiselle autant dans la pluie… Que faisait-elle dans les environs avec cette eau tombante était aussi une bonne question, mais loin d’être de ses affaires après tout. Le « Dragueur », à priori, leva donc son nez de la machine pour regarder la demoiselle.
> Quand même plus rapide qu’essayer de me souvenir des choses de quelques années je dois dire. Par là donc, en espérant qu’il n’y est pas trop de monde à l’intérieur.
avatar
Masculin
Citation : "La politesses avant tout! Après les parfait bien sur <3"
RP en Cours : Aucun
Double Compte : Gokushi

Fiche de Personnage
Flamme(s): Montagne[A]
Réserve de Flamme:
500000/500000  (500000/500000)
Réputation:
10/100  (10/100)
Voir le profil de l'utilisateur

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Parole : #72A0C1
Revenir en haut Aller en bas
Lun 15 Mai 2017 - 22:40

~


Feat. Iry <3


-----------------------------------------------


Le blanc ne sembla pas relever “le détail qui la trahirait” à propos des Vongola. Soit il n’avait rien remarqué, soit c’était le contraire, mais il ne disait, geste qu’apprécia Artémis.

Puis celui-ci ajouta une parole qui piqua un peu la curiosité d’Art’. Alors comme ça, la France appartenait aux Corenzo, qui se sont fait voler leur territoire ? Oh… Maintenant qu'il le disait, il lui semblait avoir entendu ce genre de truc.

Artémis le vit et l’entendit rire, histoire de changer cette atmosphère assez pesante en vrai. Elle aimait bien les gens qui riaient. Ça montrait leur bonheur. Parce qu’on rit pas quand on est malheureux. Histoire de logique. Ensuite, pendant qu’il observait la rue pour tenter de se repérer, Artémis entreprit de mieux se couvrir : ce n’était pas parce qu’on oubliait la pluie que la pluie nous oubliait. Dommage. Elle passa en premier son bras valide dans la manche du manteau trop grand pour elle. Puis, elle se contenta de bien couvrir son bras endolori, et de le tenir.

Elle sourit lorsqu’il sortit finalement son cellulaire, dans un sourire désolé. La jeune femme attendait patiemment qu’il indiqua une direction.

“Ne jamais suivre les inconnus” voilà le conseil qu’Artémis entendait trop souvent de la bouche d’Alessia. Conseil qu’elle ne suivait pas en ce moment. Ni généralement d’ailleurs. Mais suivre les conseils, c’était comme avaler un jus de fruit trop sucré. Agréable certes, qui avait pour but de faciliter la vie, mais sans prise de risque et donc un goût doucereux.
Nul donc.

« Je te suis, Iryu, qu’elle dit d’un sourire chaleureux »

Indépandante
*Criminelle*
L’oiseau Noir
avatar
Féminin
RP en Cours : Aucun

Fiche de Personnage
Flamme(s): Ciel[B+]
Réserve de Flamme:
350000/350000  (350000/350000)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 16 Mai 2017 - 22:12
Rire égalait bonheur? En même temps, ce que le pauvre bonhomme a pu vivre, il ne lui faut pas grand-chose pour rire en ce monde… Mais passons, la voir sourire à son tour, celui-ci semblant un peu plus « vrais » que le dernier, fit du bien à notre jeune justicier. Certes, suivre un inconnu n’était pas recommander, mais si on écouterait ce genre de conseille, comme « ne pas parler aux inconnus », comment l’être humain ferrait des rencontres? Il faut savoir juger de leur crédibilité et la confiance qu’on peut leur donner. Bon certes, Iryu était un peu louche… vous voyez souvent des gens comme lui?? Il avait donc le flambeau pour le chemin qu’ils devaient prendre, en même temps, c’était lui qui avait un portable ayant la map et direction. Iryu fut un peu surpris qu’elle s’adresse à lui par son prénom aussi rapidement, trop habitué dans le monde de politesse et du japon ou la formalité est assez strict, cela le fit un peu sourire d’amusement. Avec la manière qu’elle parlait, c’était à attendre, mais ça ne le dérangeait pas pour un sou non plus. Il était habitué, mais ne la forçais pas aux autres. Après tout, c’était juste sa façon d’être.
> Très bien mademoiselle Artémis. Donc dans cette rue, par la suite, deuxième rue à droite…
Après avoir consulté la map, et rangea son portable, jugeant avoir mémorisé le chemin. Il ne se mit donc en route lentement, regardant la petite demoiselle « flotter » dans ‘son’ manteau, le faisant sourire à nouveau un peu amuser, bien sûr, rien de méchant, tout le contraire même. Il s’arrêta a une intersection à la lumière rouge puis profita pour se tourner et mieux observer la demoiselle, voyant bien qu’elle avait assez mal à un bras, ce qui le dérangeait légèrement, mais ne pouvais pas faire beaucoup pour.
> Ce bras semble vous faire relativement mal. Vous ne voudriez pas aller voir un médecin avant de taper la discussion avec un étranger?
Iryu lui proposerait bien de lui faire un plâtre ou quelque chose pour tenir son bras tranquille, avec l’aide de la flamme de la montagne, mais pour que ça soit vraiment utile, elle devrait le garder quelque jour sans doute. À moins qu’il reste avec elle pendant tout ce temps, l’enlever sera un peu compliquer pour elle, comme cela serrait une « armure » de roche solidifiée… Il est bienveillant, mais de là à rester avec une inconnue pendant des jours justes pour une blessure, je ne sais pas comme Ren réagirait. Certes le geste est bon, mais la famille a besoin de main-d'œuvre. S’absenter comme ça, ça ne se fait pas vraiment, puis ça serait gênant pour la demoiselle, si par miracle elle acceptait qu’il ne soit pas trop loin le moment où elle voudrait qu’il enlève ceci. Bref, je m’égare, et la lumière tomba verte, laissant le moment à nos deux piétons de poursuivre leur chemin. Le temps ne s’améliorait pas vraiment, et l’air commençais à légèrement être plus frais plus l’heure tournait. Notre jeune homme se demandait quand même ce qu’elle voudrait bien lui parler pour le suivre ainsi.
avatar
Masculin
Citation : "La politesses avant tout! Après les parfait bien sur <3"
RP en Cours : Aucun
Double Compte : Gokushi

Fiche de Personnage
Flamme(s): Montagne[A]
Réserve de Flamme:
500000/500000  (500000/500000)
Réputation:
10/100  (10/100)
Voir le profil de l'utilisateur

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Parole : #72A0C1
Revenir en haut Aller en bas
Mer 24 Mai 2017 - 22:20

~


Feat. Iry <3


-----------------------------------------------


Iryu ouvrait la marche, la jeune femme à côté de lui trainait légèrement . Art’ s’amusait à observer la vie environnante, ses yeux bleus s’arrêtant sur des gens tapis sous leur parapluie, ceux qui couraient, ou encore d’autres personnes. La pluie lavait la ville, coulant des toits jusqu’au sol, laissant des trainées d’eau sale et de poussière derrière elle.

Oui, Artémis appréciait la pluie pour le calme qu’elle faisait sur les gens. Mais la jeune Vongola voyait aussi cela comme la tristesse que renvoyait le ciel. En plus, ça ne paraissait pas s’arranger, et il lui semblait qu’il faisait même plus frais. Elle frissonna.

Pourquoi pleurait-il ?

La jeune reprit un semblant d’attention, puis s’arrêta avec le blanc à un croisement, parce que… bah, feu rouge. Regardant devant elle, elle sentit tout d’un coup, le regard d’Iryu sur elle. Elle eut pour réflexe de le cacher un peu, et se mit à observer son interlocuteur, d’un air voulant dire : « occupes pas de ça, y a rien. D’ailleurs, je vois pas c’que tu r’garde. ». Ouais, il semblait s’inquiéter pour elle. La jeune femme apprécia le geste, mais fut gênée d’être dans son attention. Ce n’est pas elle n’aimait pas qu’on lui soit attentive, mais elle n’y était pas habituée.

« T’inquiètes. J’ai l’habitude. Ça passera. »

Sa réponse fut brève, et accompagnée d’un haussement d’épaule. Elle était repassée dans sa langue maternelle, sur un ton neutre, mais tout de même en lâchant un petit sourire. Ça passait. Ça passait toujours. Alessia l’aiderait à le remettre en place lorsque la jeune rentrerait, alors il n’y avait pas de soucis. Le seul hic dans tout ça était son fratellino. Argh. La jeune baissa la tête et soupira. Après tout, il valait mieux ne pas rentrer à la maison tout de suite.
Nan.

Elle continua son chemin aux côtés d’Iryu.


Indépandante
*Criminelle*
L’oiseau Noir
avatar
Féminin
RP en Cours : Aucun

Fiche de Personnage
Flamme(s): Ciel[B+]
Réserve de Flamme:
350000/350000  (350000/350000)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Mai 2017 - 15:07
Ahhh, cette fameuse phrase… «J’ai l’habitude.» Quel drôle d’excuse qui ne réconforte absolument pas l’entourage. Comment peut-on penser éviter l’aide en disant «Ça va, j’me fais blesser gravement comme ça pas mal tout le temps» ? Ça ne fait aucun sens, et par ce fait, Iryu soupira, limite d’inquiétude pour cette jeune fleur. Qu’elle le veuille ou non, il finira sans doute par l’aider à avoir moins mal, d’une manière ou d’une autre. Si seulement il s’était promené non seul, mais avec un autre membre, des premiers soins auraient été sans doute dans leurs affaires, ou le membre aurait été soleil, qui sait! S’il savait que ce bras a besoin d’être remis en place par contre, ça, c’est dans ses cordes, mais pour l’instant, ne sachant qu'elle à mal… Iryu fini par ce contenté de simplement hocher la tête légèrement, après tout, si elle ne voulait pas de son aide, il n’allait pas l’amener de force a un hôpital, ou lui arracher sa manche pour mieux voir son bras si? Notre ami présent a bien plus de délicatesse que ça voyons.
> Et si on te dirait « J’ai l’habitude d’être malade », est-ce que cela te réconforterais alors qu’il tousse et se sent mal parce que ça lui arrive souvent, ou tu serrais encore plus inquiète et essaierais de trouvé quelque chose pour qu’il ne soit plus un habitué?
Faire la lecture, à une personne qu’il vient de rencontré? Oui oui, c’est bien ce qu’il vient de faire, au moins là pas sur la conduite de ladite personne, mais c’est bien ce qu’il vient de faire, tout en dévoilant plus ou moins ses intentions de ne pas la laisser seul avec se bras. Mais pour l’instant, il se contentera de discuter avec elle. Il pourra toujours lui reproposer de l’aider lorsqu’elle aurait du mal à prendre un verre. Bien sûr, si notre cher Iryu invite quelqu’un a discuté dans un petit restau ou café, il va aussi payer un petit quelque chose, c’est le but d’invité non? Vu son comportement, s’il lui demande avant, elle ne voudra surement pas, ou peut-être… hm, Iryu ne prendra pas de « chance » sur ceci, puis une bonne petite boisson chaude pour contrée la pluie et la fraicheur de la journée ne pourra être qu’apprécié, si? Le soupir de Artémis le sortit de sa pensée, ça devait être en rapport avec son bras, où elle joue très bien la comédie a lui sourire ainsi, si son soupir montrait qu’elle ne le désirait pas… puis c’était bien plus agréable pour lui de pensé que c’était pour son bras.
> Un soucie Artémis-san? Avec un bras dans cet état il est sur que si vous continuez a en avoir l’habitude, ça risque d’être handicapant.
D’une voix plutôt autoritaire, comme pour faire comprendre que bien prendre soin de soit était important, et surtout qu’il ne comptait pas la « lâcher » sur se point, à moins d’un refus clair, direct, et non contourné pour raison idiote et têtue. Il continua toujours le chemin, lentement, pour ne pas la laisser trop derrière, son bras sembla la déranger assez pour qu’elle prenne une marche assez lente, voir « trainé », à croire que ce n’était pas qu’à son bras qu’elle avait mal. Ça serrait facile a analyser une fois qu’elle serra assied, ce qu’il peu être prévoyant. C’est donc peu de temps après qu’ils arrivèrent devant un petit Net-Café, pas très bombé, qui semblait fort sympathique. Il avança donc un peu plus rapidement et ouvrit la porte, en s’y posant à côté, la laissant ouverte et faisant une mini courbette à Artémis, l’invitant a entré avant lui. Après tout, « les femmes d’abord » était bien une des ‘bases’ de la politesse non? Le Corenzo attendit donc qu’elle ce décide a entré, et ferma la marche, saluant brièvement un serveur qui passait, et alla s’assoir à une des tables.
avatar
Masculin
Citation : "La politesses avant tout! Après les parfait bien sur <3"
RP en Cours : Aucun
Double Compte : Gokushi

Fiche de Personnage
Flamme(s): Montagne[A]
Réserve de Flamme:
500000/500000  (500000/500000)
Réputation:
10/100  (10/100)
Voir le profil de l'utilisateur

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Parole : #72A0C1
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Mai 2017 - 20:49

~


Feat. Iry <3


-----------------------------------------------



Il lui fit la morale.
Elle ne s’y était pas attendue. Son regard azur prit d’étonnement remonta sur lui, avant de rencontrer ses yeux.
Hé ? Lui faire la morale ? Sérieusement ?

Un sourire gêné et un début de froncement de sourcil naquirent sur son visage. Ah. Le pire était qu’il avait raison. Et l’exemple qu’il donna sur une personne malade l’acheva. Bien sur qu’elle aiderait la personne si la jeune jugeait que celle-ci en avait besoin. C’était logique. Mais pour son cas… elle était tentée de dire que c’était différent. Mais en quoi ? En rien.
Du coup il avait raison.

Puis, il fit une remarque sur son soupir qu’il avait apparemment entendu. Artémis nota dans un recoin de son esprit qu’il fallait être plus discrète la prochaine fois. Cette fois, elle sourit franchement, amusée de la manière dont il insistait sur sa blessure. « Ça va ça va, Iryu, j’ai compris. J’dirais plus ça~ » qu’elle fut tentée de dire. Pour seule réponse, elle lui tira la langue rapidement.

Elle préféra garder le silence, ses membres lui faisant de nouveau mal : elle s’était trop détendue et relâchée. Cette fois, elle tenta de ne plus laisser transparaitre d’expression de douleur, tout en gardant un sourire un peu forcé , et éviter que le jeune homme ne s’inquiète d’avantage. Et qu’il ne lui refit la morale surtout. Même si ça ne se voyait pas, elle n'était pas une enfant! "Alors ne prends pas ce ton autoritaire, ça fait sacrement peur!" Qu'elle pensa.

Ils arrivèrent à l’endroit. La jeune femme sourit amusée alors que le blanc la laissait entrer devant lui, en effectuant une petite courbette. Art’ avait noté qu’il était vraiment poli ce gars. C’était pas pour lui déplaire… mais elle avait l’habitude de personne plus… rude, disons.

Le petit café était loin d’être bondé, ce qui fit plaisir à Art’. Les lieux bondés n’étaient bon que pour l’exercice du vol, et rien d’autre. Elle s’arrêta devant une table près d’une des fenêtres du café. Art’ enleva le manteau mouillé d’Iryu, le posa sur le dossier. En s’asseyant sur la chaise, elle fit particulièrement gaffe à son poignet, qu’elle posa lentement et doucement sur ses jambes.

Elle lâcha un soupir d’aise. Et se rendit compte que ça faisait pas mal de bien à son corps d’être en position assise.

« Au fait t’sais tu peux m’tutoyer…. C’est plutôt moi qui devrais te vouvoyer m’sieur l’Corenzo~ »


Indépandante
*Criminelle*
L’oiseau Noir
avatar
Féminin
RP en Cours : Aucun

Fiche de Personnage
Flamme(s): Ciel[B+]
Réserve de Flamme:
350000/350000  (350000/350000)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Jeu 25 Mai 2017 - 22:44
Elle… venait de lui tire la langue là? Ceci l’avait pour le moins étonné! Ses yeux s’étaient un peu plus ouverts par la surprise, mais avaient repris la route rapidement. Une fois assied, malgré que cela est un peu impoli de trop observer la demoiselle, il ne peut s’empêcher de voir avec quelle douceur elle posa son bras sur la table, puis le soupire doux qu’elle lâcha montra qu’elle ne c’était pas assied depuis un moment. Ce qu’il peut être fouineur n’empêche se mec, mais bon, au moins c’est tout pour la bonne cause j’ai envie de dire non? Mais bon, il fut quand même content d’un peu la soulager de son mal, même si elle ne c’était qu’assied pour, c’était déjà un début. Pour poursuivre, il prit le petit carton du menu et le zyeuta, avant de le reposer et le pousser vers elle. «Femme d’abord» après tout non? Sauf si elle ne se gêne pas pour aller sur son portefeuille, quelque chose disait à Iryu qu’elle n’avait pas grand argent sur elle… pourquoi sortit sans manteau ou parapluie dans ce cas, non? Bien sûr, rien n’était sûr, et c’est justement pourquoi il était mieux convenu de lui montrer le menu!
> Hmm, si je te tutoie, tu « dois » également me tutoyer alors, ça marche?
Iryu lui sourit amicalement, s’il devait être un peu plus familier, ça le rendait mal à l’aise que le contraire ne soit pas de mise. Étrangement, il aimait être vouvoyé et tout le gabarit de la politesse, pour lui, il pourrait bien s’en passer. Même tant, avoir été dans une école d’art martial et de maniement de sabre la discipline à bien rentré sans vraiment avoir eu l’effet de supériorité hiérarchique. Ahhh, le passé~ . . . Revenons au présent! Ce cher Iryu m’en voudra assez si je me mets à raconter sa vie sans son accord. Un Netcafé, deux personnes, et toujours pas de service! Ah, cela ne fait pas si longtemps que cela qu’ils sont assied alors rien de dramatique non plus! Puis notre ami avait déjà repéré un parfait dans la section désert… c’était… « Parfait »! Un désert en premier? Mais bien sûr! Puis, ils n’étaient pas venus pour prendre un repas, juste ce caché de la pluie, et se requinquer légèrement de leur ‘dure’ journée, surtout Artémis-chan qui semblait en avoir bien besoin. Bien sûr, un désert glacé n’allait pas le réchauffer, mais soit! Il avait bien droit a sa dose de sucre de la semaine non?? Cependant, il n’avait pas bien vue les prix, et espérais que ça ne soit pas « trop » cher tout de même. Le gardien de la ‘seconde flamme’ Corenzo regarda la jeune demoiselle qu’il avait « amenée » avec lui et lui sourit amicalement.
> Alors, si tu as décidé de me suivre, c’est que tu veux continuer de parler d’autres choses que tes ‘nombreuses’ blessures si? Je t’écoutes.
avatar
Masculin
Citation : "La politesses avant tout! Après les parfait bien sur <3"
RP en Cours : Aucun
Double Compte : Gokushi

Fiche de Personnage
Flamme(s): Montagne[A]
Réserve de Flamme:
500000/500000  (500000/500000)
Réputation:
10/100  (10/100)
Voir le profil de l'utilisateur

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Parole : #72A0C1
Revenir en haut Aller en bas
Mer 28 Juin 2017 - 23:30

~


Feat. Iry <3


-----------------------------------------------


La jeune femme prit un geste désinvolte le carton des plats qu’Iryu avait poussé vers elle. Artémis ne prendrait qu’une boisson. Il n’était pas question de commander un plat, d’une part parce qu’elle ne pourrait payer, et d’autre part parce qu’elle galererait avec sa main droite. Elle voulait éviter qu’il ne refasse des remarques sarcastiques ou même la morale à propos de ses blessures. Arté avait compris la leçon. Bien sûr, ça ne l’empêcherait pas de recommencer.

 A sa réplique qu’il prononça avec un sourire amical, elle leva les yeux vers lui, avec un sourire malicieux et un air provocateur.

« Oh ? Mais je n’ai jamais dit que j’allais t’tutoyer. C’est pas dans mon habitude de faire ça.  »

D’ailleurs, ça lui avait attiré des foudres de pas mal de personne. Elle eut un petit sourire en y repensant. Ouais, la politesse ça n’a jamais été son fort, avec les histoires de hiérarchie et tout le tralala.

Autour d’eux, le café se remplissait un peu, et Artémis pouvait sentir les différents plats sortant de la cuisine pour se diriger vers la digestion prochaine. Plats qu’elle ne gouterait probablement jamais.
Ah…. Dommage~

Iryu reprit. Il avait raison, si elle l’avait ce n’était pas pour parler bobos. Il avait piqué sa curiosité après tout. Et Artémis voulait tout savoir. Sa curiosité n’avait pas de limite.

« Exact , dit-elle en prenant une mine sérieuse, en fait, je voudrais….  »

Son regard se faisait plus froid, plus dur, plus noir. Elle laissa durer le suspense. La jeune s’amusait. Puis, elle lui sourit chaleureusement et son regard se fit plus vif.

« Parles-moi de l’Italie ! Parles-moi des Corenzo ! »

Ensuite, la jeune femme cala de nouveau son bras, ce qui lui arracha une expression de douleur. Ce qui lui faudrait, en plus d’un medecin, ça serait un objet dur et fin -genre un bout de bois- pour caler ce fichu poignet, qui apparemment ne voulait pas la laisser tranquille.

Une fois fait, elle reporta toute son attention vers le jeune Corenzo.

Indépandante
*Criminelle*
L’oiseau Noir
avatar
Féminin
RP en Cours : Aucun

Fiche de Personnage
Flamme(s): Ciel[B+]
Réserve de Flamme:
350000/350000  (350000/350000)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Juil 2017 - 18:51
Elle c’était fourvoyé elle-même lorsqu’elle parla de n’avoir jamais dit le tutoyer, alors que juste maintenant elle l’avait fait pour dire cela. Cella arracha un léger pouffement amusé à notre montagne au sommet enneigé. Puis, elle revint au sujet qui l’intéressait, le pourquoi limite qu’elle l’avait suivi jusqu’ici. Le ton et l’air sérieux qu’elle prit surprit un peu Iryu qui fut un peu déstabilisé, il y a deux secondes, elle le taquinait, et avais toujours un aire plus ou moins « joueur ». Notre ami s’attendait à ce qu’elle rechange encore de visage, malgré qu’il restait « sur ses gardes » à la fameuse demande de la demoiselle… Elle l’avait quand même un peu eu cette petite!
> On rêve ou planifie un voyage là-bas et veux un avis extérieur? Puis parlez de ma famille? Je ne sais pas trop ce que je pourrais t’en dire que pratiquement tout le monde sait déjà à vrais dire, ha ha.Il regarda un peu autour d’eux, dehors, puis reposa ses yeux sur la jeune demoiselle, et souri doucement. Eh bien… si on oublie les passages d’une certaine catastrophe, comme tout le reste du monde environ, je dirais que c’est un endroit où on se sent en sécurité, du moins plus qu’ailleurs je dirais, puis…
Iryu enchaina donc à parlé plus en détaille de l’Italie en elle-même, touchant encore deux trois mots sur sa sécurité et la police qui n’ont pas peur des malfrats, grâce au Corenzo, etc. Il méritait bien sûr plus qu’il ne le faudrait vraiment la famille qu’il appartient, après tout il en était plutôt content et fier. Puis il parla plus des endroits plus ou moins « à voir » et touristique, puis les endroits moins touristiques, les petits stands de sucrerie, les restaurants qu’il préférait dans certain coin, ainsi que les belles vues qu’on pouvait voir a certaine heure.
> …Pour ce qui est des Corenzo eh bien, nous somme une famille un peu à l’image des Vongola et Calvalone. On est certes de la mafia tout de même, mais on ne sème pas le désordre, même que nous aidons assez souvent la police à faire son travaille, puisque les flammes de dernière volonté sont de plus en plus présentes, même de simples criminels peuvent faire de gros carnage si on les laisse seul trop longtemps. On dirige beaucoup du nord-ouest de l’Europe, puis on est une famille bien soudée. Mais bon, ça j’ose espérer que n’importe quelle famille c’est comme ça. Sinon à quoi bon de faire une « Famiglia »? Si tu veux savoir d’autre chose de plus précis, et de non top secret pour la famille ou autre, ne te gène pas Artémis-chan.
Souriant encore un peu plus, il lui fit un léger clin d’œil amusé, puis une serveuse vint à leur table où Iryu fit sa commande, devançant Artémis pour dire qu’il ne prendra qu’un vers d’eau « pour l’instant » et reconcentra son regard sur ce petit bout de femme curieux et énergique, malgré son poignet blesser qu’elle essayait de caché tant bien que mal.
avatar
Masculin
Citation : "La politesses avant tout! Après les parfait bien sur <3"
RP en Cours : Aucun
Double Compte : Gokushi

Fiche de Personnage
Flamme(s): Montagne[A]
Réserve de Flamme:
500000/500000  (500000/500000)
Réputation:
10/100  (10/100)
Voir le profil de l'utilisateur

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Parole : #72A0C1
Revenir en haut Aller en bas
Mar 4 Juil 2017 - 15:53

~


Feat. Moyashi


-----------------------------------------------


La jeune Vongola l’écouta avec grande attention, fixant son regard azur sur lui.  Lorsqu’il parla d’une « certaine catastrophe », elle ne put s’empêcher de froncer les sourcils. Il parlait des Taishaka nan ? Ou bien, il y avait un autre mal au sein de la mafia, et accessoirement du monde, qu’elle ne connaissait pas. Et ça serait pas étonnant… même si elle finissait toujours  par savoir ce qu’il se passait dans l’monde. C’était l’avantage de discuter avec les gens et de trainer dans les bars.

Il enchaîna sur les aspects touristiques du pays. Artémis se dit que lorsqu’elle irait, elle y ferait un tour. Ou bien, elle solliciterait directement le jeune homme ? Après tout, il fallait juste se présenter au QG des Corenzo et le demander nan ? Enfin…. Peut-être. Ou pas. Ça ne se faisait pas. Mais qui s’en préoccupe ?

Et il continua sur sa famille. Là encore, la jeune demoiselle fut d’une très grande écoute. Comme il lui avait déjà  dit dans la rue pluvieuse, les Corenzo était proche moralement de sa famille et des Cavallone, une famille qui ne foutait pas la merde, et essayait justement de l’minimiser. C’étaient pas le cas de tous. Globalement, Arté savait qu’il y a différentes raisons qui poussent les Parrains et Marraines a créer, ou à reprendre des familles :  pour la protection, pour le savoir et aussi la destruction. Pour des buts purs selon les dirigeants.

Et là encore elle sourit tristement, avant de reprendre son air énergétique et chaleureux d’antan en voyant le sourire et le clin d’œil amusé de son interlocuteur. Sur les fonctionnements des familles, Art’ était assez d’accord avec lui, ça tombait sous le sens qu’une famiglia était unie. Ou bien paraissait l’être, on ne sait jamais.

Elle allait répondre que nah, pour l’instant elle n’avais pas beaucoup d’autres questions à lui soumettre, lorsqu’une barmaid vint prendre leur commande. Le jeune blanc fit d’abord la sienne.

« ´jour , fit-elle d’un sourire d’été à l’encontre de la serveuse, j’te prendrai un jus d’orange~ »

La jeune femme reporta son attention sur Iryu, puis son regard se posa au dehors. Ses doigts endoloris se posèrent sur la vitre froide. Le ciel ne pleurait plus, et les nuages laissaient passer avec grand mal quelques rayons qui brillaient dans l’atmosphère humide de la ville.

Indépandante
*Criminelle*
L’oiseau Noir
avatar
Féminin
RP en Cours : Aucun

Fiche de Personnage
Flamme(s): Ciel[B+]
Réserve de Flamme:
350000/350000  (350000/350000)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Sam 8 Juil 2017 - 21:51
L’a voir ainsi attentif était assez plaisant a ressentir… ça doit être comme ça que les ‘sensei’ se sentent à apprendre ceci et cela a des disciples motivé. Puis elle semblait si heureuse d’apprendre plus sur ses deux sujets, voulait-elle rejoindre les Corenzo? Ou s’assurer de la sécurité de son prochain plan voyage peut-être? Il fut néanmoins un peu surpris qu’une personne ne soit pas entendue d’eux plus que cela, mais heureuse d’avoir été celle à l’expliquer. Puis, mine de rien, il réalisa que pour bien l’écouter, elle devait le regarder, et elle ne faisait pas qu’à moitié, son regard était plaqué sur lui, avide de savoir, et malgré qu’il savait que c’était que pour l’écouter, il rougie faiblement, un tant soit peu gêné de se regarde sans pour autant arrêter de parler. Iryu fut un peu surpris qu’elle commende quoi que se soit vu qu’elle avait repoussé le carton du menu tout juste plutôt, mais en sourit légèrement, une chance qu’il c’était mal exprimé en commandant un verre d’eau, vu qu’à la base c’était pour pas qu’elle n’ait rien, mais si elle se prend un verre de jus.

Le jeune Matabe suivit son regard pour observer l’extérieur, la pluie avait cessé… finalement, ils auraient pu discuter à l’extérieur, si la pluie allait finir dans peu de temps! Mais bon, pas comme si un des deux allait se plaindre d’être ici et d’y avoir échappé tant soit peu. Puis Iryu avait hâte d’avoir un petit repas, son ventre ne grondait pas, mais sa faim était présente donc un petits œuf et saucisse ne lui fera pas de mal. Puis qui dit repas, dit dessert! Personne ne le grondera de prendre du sucré si « tôt » si personne ne le sait à la Famiglia pas vrais? Normalement, il serrait dû à attendre encore 2-3 jours avant de reprendre du sucré, au moins, pour être certain que son diabète ne lui cause aucun soucie, mais il ne comptait que prendre un petit quelque chose… juste aujourd’hui! Limite, de petite étoile scintillais dans ses yeux tellement il y pensait… autant d’entrain que pour une dose de sucre, il a de quoi être inquiet pour le Iryu non? Il sortit de sa bulle peu de temps y être entré et zyeuta encore légèrement dehors, avant de faire de même à l’intérieur, souriant.
> on dirait que plusieurs étaient venus ici comme nous, pour s’abriter de la pluie. J’imagine que le patron de l’endroit va remercier la météo pour le petit coup de client survenu, ha ha.
Iryu l’observa, à nouveau, vite faite, essayant de voir si son poignet ne lui faisait pas trop mal, si elle n’avait pas d’autre blessure à se préoccupé, et se dit qu’il pourrait sans doute lui trouvé de quoi qui l’aidera a fixé son poignet, le temps qu’il guérisse, mais pour l’instant, le seul bout solide qu’il a sur lui (Arrêtez vos penser malsaine!) est sur Bokuto, étant un peu plus grand que les bras de cette demoiselle, cela n’aidera pas beaucoup.
> J’imagine que tu connais un minimum ce que sont les flammes de dernière volonté, également? Comme je sais pour les grimaces que tu fais à chaque petit faux mouvement de ton poignet. Il faudrait s’en occuper après avoir mangé~
avatar
Masculin
Citation : "La politesses avant tout! Après les parfait bien sur <3"
RP en Cours : Aucun
Double Compte : Gokushi

Fiche de Personnage
Flamme(s): Montagne[A]
Réserve de Flamme:
500000/500000  (500000/500000)
Réputation:
10/100  (10/100)
Voir le profil de l'utilisateur

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Parole : #72A0C1
Revenir en haut Aller en bas
Mar 18 Juil 2017 - 0:01

~


Feat. Moyashi


-----------------------------------------------


Un temps de silence passa. Chacun était dans son propre univers. La jeune profita pour continuer ses observations.

La valse des parapluies avec l’eau du ciel cessa. Elle n’aimait pas ce court moment où l’humidité et la fraicheur de la flotte était encore présente malgré le soleil. Ce contraste ne lui était pas plaisant. Alors, c’était plutôt cool qu’elle soit à l’abri.

Son regard se tourna de nouveau vers le blanc lorsqu’il reprit la parole. Son attention glissa vers l’intérieur du café. Il s’était un peu plus remplit depuis leur arrivé. C’est vrai que cette courte averse était une aubaine pour le gérant.

Son sourire se voila un peu alors qu’il reprenait sur son poignet. Alors il avait remarqué les expressions de douleur qu’elle cherchait, tant bien que mal, à cacher. Arte trouvait ça à la fois embêtant et mignon qu’il insistait sur de telles banalités. Ça se voyait qu’il prenait soin des personnes qui l’entourait. Encore une fois elle allait rétorquer que ce n’était pas grand-chose, mais elle repensait à la leçon qu’il lui avait faite toute à l’heure et se retient de justesse.

« Les flammes de dernières volontés ? C’est avec ces trucs que t’as fait apparaitre ton parapluie nan ? J’connais vaguement. Très vaguement. »

Son petit détournement de vérité tenait la route. Heureusement qu’elle n’avait pas son anneau au doigt, mais rangé bien sagement avec ses boites dans sa sacoche.

« D’accord m’sieur , qu’elle répondit armée d’un sourire. »



HRP:
 
Indépandante
*Criminelle*
L’oiseau Noir
avatar
Féminin
RP en Cours : Aucun

Fiche de Personnage
Flamme(s): Ciel[B+]
Réserve de Flamme:
350000/350000  (350000/350000)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 19 Juil 2017 - 2:01
Esquisant un sourire en voyant le sien faiblir a la nouvelle mention de sa blessure par le jeune protecteur. Ça pouvait être agaçant ou malaisant qu’il semble l’observer autant, mais une fois remarqué, il ne pouvait plus vraiment l’ignoré, le fait était un fait : Artémis était blessée, et ce genre de détail pouvait être agaçant pour Iryu, surtout que savoir que la personne souffre et que ça pourrait être soigné rapidement… Alala, ce qu’il envie la flamme Soleil par moment! Pouvoir soigner les gens sur le bout de sa simple flamme, ce que ça doit être bien. Mais son rôle n’est pas de soigner, mais de prévenir que les gens doivent l’être : Protéger! La manière qu’elle formula sa phrase pour répondre sur les Flammes de dernière Volonté avait quelque chose de… étrange, mais très peu. Il n’arrivait pas vraiment a mettre la main dessus, mais quelque chose le dérangerais légèrement, Iryu tenta de ne pas trop y penser cependant, et hocha la tête doucement a sa constatation, puis au sien face au fait qu’elle devrait se faire soigner le poignet. Il lui sourit doucement, et posa son bras sur la table, mains lever, dos a elle, et enflamma doucement son anneau.
> En partie oui. Je ne vais pas jouer les professeurs particuliers sur le sujet maintenant, mais la mienne est celle de la Montagne, de la « branche » des Flammes de la Terre. Elle me permet globalement de contrôlé touts minerais, presque à bon vouloir, comme regroupé plusieurs petites roches et les compacter pour formé ce « joli » parapluie.
Le Corenzo ricana doucement en jetant un faible coup d’œil sur ce « fameux » parapluie peu pratique, vu qu’il était loin d’avoir le poids de ses « confrères »… au moins il ne risquait pas de se voir viré de bord par le vent, c’est déjà ça! Iryu reposa son regard sur la demoiselle un instant avant de détourner la tête en voyant que leurs commandes venaient à eux, il « éteignit » donc son anneau et laissa la place à la serveuse pour placer le tout. Une crêpe bolognaise et ses accompagnements vinrent se poser devant le jeune homme alors qu’un simple jue se fit déposer devant la jeune femme. Notre ami remercia la serveuse avec un sourire chaleureux, enchainant de bonnes manière et commença a découper de petit morceau doucement avant d’en prendre une bouchée tranquillement, attendant bien sûr d’avaler complètement pour parlé de nouveau :
> J’imagine que tu sais qu’elle est la tienne, de nom au moins? … Ho ne trinquette pas je ne demanderai pas de détail. Après tout, plusieurs cachent ce genre de détail. Sinon, tu n’as pas faim?
avatar
Masculin
Citation : "La politesses avant tout! Après les parfait bien sur <3"
RP en Cours : Aucun
Double Compte : Gokushi

Fiche de Personnage
Flamme(s): Montagne[A]
Réserve de Flamme:
500000/500000  (500000/500000)
Réputation:
10/100  (10/100)
Voir le profil de l'utilisateur

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Parole : #72A0C1
Revenir en haut Aller en bas
Lun 14 Aoû 2017 - 21:56

~


Feat. Iryu


-----------------------------------------------


Les flammes de dernières volontés, Artémis les trouvaient vraiment trop jolies, à briller de cet éclat sans pareil. Elle pourrait passer des heures à les observer sans vraiment se lasser. Elle le faisait parfois avec sa propre flamme, les nuits où Morphée ne pensait pas à elle.

C’est un peu avec émerveillement qu’elle jeta un coup d’œil à celle d’Iryu. Sa flamme Montagne était belle. Elle n’avait pas eu besoin qu’il le lui dise, d’ailleurs elle ne l’écoutait que très peu, pour savoir quel type il était. Après tout, le blanc avait manipulé de la roche. Le rapprochement était donc facile à faire~

Art’ fut déçue lorsque sa main perdit de son éclat, et afficha une petite moue sur le visage. Mais qui disparut bien vite en voyant une serveuse apporter les commandes faites. Elle offrir un sourire bienveillant à cette dernière quand elle positionna son verre de jus devant la jeune Uccellonero. Celle-ci haussa un sourcil et eut un sourire malicieux devant les plats d’Iryu.

« Whoah, petite faim ? Et ne t’inquiète pas pour moi, j’ai déjà mangé~ »

Ou non. Mais bon, tant que son ventre ne la trahissait pas, ce petit mensonge passait crème, non ? En parlant de ça, en rentrant elle volerait des trucs pour sa famille, comme des fruits et des légumes. Enfin, si les conditions le lui permettraient. Genre qu’il y ait assez de monde, et que les gens fassent pas attention. Et que son bras lui fasse moins mal.
Argh. Finalement elle abandonna l’idée. Avoir les trois réunit allait être compliqué en faite. Surtout la troisième. Elle sirota un peu de rage son jus d’orange.

« Au fait, j’ai jamais dit que j’en possédais des flammes. Qu’est-ce qui te fais dire ça ? »

Elle prononça cela d’un ton qui se voulait assuré, mais en vérité elle n’était pas à l’aise. Enfin, il valait mieux répondre ça que d’éviter le sujet, ce qui aurait été encore plus louche. Artémis voulait être tranquille et elle savait que les utilisateurs de flammes, d’une manière ou d’une autre, lorsqu’ils étaient apparentés à une famille, finissaient par avoir des ennuis quelconques. Puis, la jeune ne savait pas si elle pouvait faire confiance au blanc. Après tout, ils se connaissaient à peine.



Indépandante
*Criminelle*
L’oiseau Noir
avatar
Féminin
RP en Cours : Aucun

Fiche de Personnage
Flamme(s): Ciel[B+]
Réserve de Flamme:
350000/350000  (350000/350000)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reborn RPG : A New Destiny :: # Néant # :: # Territoire des Accieri # :: Villes-
Votez !

_________

Recrutement Staff
Familles/Groupes
Statistiques
Missions
Flammes
Carte