Situé en 2060, où toutes les familles que l'on connaissait ont été détruites par un terrible fléau. Une nouvelle ère se lève encore une fois.
 

Dim 28 Juin 2015 - 1:47

   

   

   ♥De tout et de rien♥

   

   Nom :Risami

   Prénom :Nawa

   Age :21 ans

   Flamme :Soleil

   Famille :S.E.CU.R.I.T.Y

   Grade :Lieutenant de la section U

   Rang personnelle :
   
Code:
Votre rang personnifié~
   

   
Info. perso. :
   
Bonjour , bien souvent on m'appelle Kyoshi/Fuyu/Millia sur les fofos , j'ai 21 ans et toute mes dents~
   J'ai connu ce forum grâce à Urahara.L.Vollfreds~  Et je suis une nouvelle. Dit moi bienvenue, je ne mords pas

   
Mon avatar est Millia Maxwell  de Tales Of Xillia

   


   

   
♠Physique♠


   
Je vous souhaite bien le bonjour chers lecteurs, je suis ravie et heureuse de vous présenter une personne telle que Risami Nawa, pas qu'elle n'est une quelconque importante dans le monde actuel mais vous savez très bien que chaque vie apporte un événement à l'histoire même insignifiant. Elle n'a pas de qualités spectaculaires ou de performances physiques sensationnelles. Il est pourtant intéressant de se pencher sur des personnes tout à fait communes à première vue, pour se rendre compte au fil du temps, que ces personnes dissimulaient plus de valeurs et de capacité qu'on ne pourrait le croire.

  Risami est une jeune femme à qui on peut lui donner sans hésiter grâce à son minois la vingtaine et vous n'auriez pas tord, elle a l'âge de la maturité internationale, autant dire qu'elle est à peine sortie du berceau. Son visage fin aborant l'absence de tous traits stricts et cassants, ajouté à cela un teint d'une blancheur écrémée, lui confère un air doux et gracieux aux regards des passants.  Ses yeux en amande offraient de jolis rubis dont la vision pouvait sonder l'âme de l'individu qui croiserait son regard. En effet, ses iris bordaient d'un rouge incandescent, convergeaient parfois selon les éclats de lumière vers un rose lilas. Quant à son petit nez proportionné, était loin d'égaler celui de la reine Cléopâtre à cause de son aspect légèrement retroussé. Enfin descendons à ses lèvres pour achever notre portrait détaillé de son apparence facial, celles-ci pulpeuses sont pratiquement tirées en un sourire de la demoiselle et couvertes d'un rouge à la lèvre à la nuance pêche.
Sa chevelure satinée et bouclée en fin de mèches, chute le long de sa colonne vertébrale pour s'arrêter au bas de son fessier. Le pigment prédominant de cette cascade en était un blond vénitien sur la partie inférieure tandis qu'aux racines, on y observait un châtain foncé. Une mèche rebelle formant un épis sur le sommet de son crâne, est visible grâce à sa couleur singulière vert d'eau.

La demoiselle est d'une silhouette élancée malgré sa taille plus que moyenne, non Risami ne faisait pas partie de ces filles du Nord du globe qui atteignaient respectivement 1m 90, elle était plutôt modérée avec son mètre 70. Elle n'est pas très musclée au niveau des membres, ce qui la rendait plus élégante même si elle s'exerce à des entrainements physiques intenses pour préserver sa santé et améliorer ses aptitudes au combat notamment son agilité et sa vitesse.

Son style vestimentaire est assez original et hum disons....court. Elle aime s'habiller décontractée et cherche à se mouvoir facilement, or sa tenue est un peu excentrique presque provocante et personne ne la persuadera d'avoir des vêtements plus corrects. Commençons par les bras, elle porte un grand ensemble composé de gants noirs s'allongeant jusqu'aux avants bras, assortis grâce à un ruban fushia d'une protection sur chaque dos des mains. Son juste-au-corps pastel recouvre uniquement sa poitrine, il se relie par des bandes de cuire à une sorte de colle autour du cou et de sa mini jupe du même coloris décoré d'un motif floral. Une des lianes s'enroule le long de sa jambe gauche parvint à la hauteur de longues bottes évasées blanches, maintenues par un ruban. J'allais oublier qu'elle porte à la ceinture une épée très chère à son cœur, lui rappelant chaque jour ses origines et ses souffrance.ultérieures.

J’achèverai ma prose sur son physiologie en l'enrichissant par sa particularité la plus flagrante et la plus surprenante. Comme je l'ai au début, elle parait calme et souriante, je désire appuyer sur ce propos en affirmant qu'elle est de nature rayonnante. Il n'y a pas un jour sans qu'elle inspire aux personnes vivants dans son entourage la joie de vivre à l'aide de son éternel sourire éblouissant et son comportement enjoué quelques soient les circonstances.
Excusez-moi, je m'avance un peu trop sur le sujet, il est temps de passer à sa personnalité, saurez-vous devenir ses pensées et sa façon d'être ?


   
   

   

   
♦Mentale♦

   

Je peux désormais m’atteler à vous décrire la sociologie et philosophie de notre chère amie, après tout, les humains sont différents aussi bien physiquement que mentalement. Il nous suffit simplement de nous écouter et de nous respecter les uns et les autres pour nous comprendre et vivre en communauté.

Risami détient une personnalité pétillante et inébranlable en ce sens, elle s'efforce de rester optimiste et relativise même si la situation peut prendre un tournant catastrophique. Ses collégues de travail la surnomment même  le soleil d'hiver, lorsqu'elle s'adresse à une personne, son sourire ne la quitte jamais, de plus, elle conserve toujours son calme en haussant aucunement le ton en période de discorde. Pas qu'elle soit froide avec un cœur de pierre, qui n'admet pas que les sentiments sont des élément. Elle est exactement l'inverse, elle est plutôt du genre à voir généralement les aspects positives et tente à la moindre occasion d'apaiser les esprits échauffés. La demoiselle est toujours une bonne oreille à laquelle on peut se confier, elle sera attentive et fera en sorte de remonter le moral d'une voix sereine et délicate. Bien évidemment, elle a ses moments de faiblesses et de doute mais elle sait très bien les dissimulés en public tandis qu'une fois seule, elle relâche toute la pression accumulée.

Ne vous y trompez pas, Risami a beau avoir le contact facile avec les gens, elle en est pas moins solitaire. Elle n'est pas du genre à se confier à qui que ce soit, en tout cas, elle ne l'a encore jamais fais. Le bémol est qu'elle ne fait pas assez confiance à son entourage, sans doute à cause de son passé troublant et inconnu de tous. Quoique ce n'est pas tout à fait l'exacte vérité quand j'énonce qu'elle ne fait confiance à personne, elle est très attachée à son capitaine professionnellement. Leur travail d'équipe est basé sur la loyauté et sur la complicité, toutefois, ils font en sorte de ne pas exposer leur vie personnelle à l'autre

Sans être une grande scientifique, elle aime faire parler la logique pure et dure. Attention, la logique n'est pas une affaire d'intelligence mais de concentration, d'observation et d'analyse de l'environnement d'après la demoiselle. A dire vrai, elle inspire ses pensées des écrits de l'anglais Sir Arthur Conan Doyle mettant en scène les aventures d'un personnage fantaisiste du nom de Sherlock Holmes, détective dont la seule raison de vivre est le raisonnement. Paradoxalement, il lui arrive à certains moments d'appréhender son intuition et de s'y fier plutôt qu'à la raison qu'elle chérit tant. Elle possède également de bonnes aptitudes linguistiques, elle parle au moins 7 langues, certes pas à la perfection mais elle reste capable de tenir un débat ou une conversation sérieuse.

S'agissant du combat, menue comme est la jeune femme, il n'est pas possible qu'elle puisse user d'une force herculéenne. Néanmoins grâce à sa physionomie, elle semble très agile, elle parvient par exemple à se faufiler dans des endroits exigus et elle dispose de réflexes plus prononcés que la plupart de ses collégues. L'escrime est l'une de ses passions depuis enfant, très bonne épéiste qui cherche à améliorer toujours un peu plus sa technique individuelle. Elle ne soutient pas l'esprit de compétition qu'il peut exister entre les différentes factions et ne se valorise pas car elle préfère préserver une cohésion avec les autres. C'est un point non-négligeable dans le boulot qu'elle exerce et se vanter auprès de tierce personne est un manque de respect, ce que n'accepte nullement Risami. Elle est  intransigeante sur le sujet et cela peut être l'une des raisons majeure de la perte de son sang-froid si elle est spectatrice d'une absence totale de respect envers une personne ou un animal.  

   
   

   

   
♣Histoire♣

   
   Ensuite, je vais vous....*Le narrateur se fait pousser doucement par la jeune femme blonde dont les lèvres se dessinent en un sourire pur, elle s'assoit en tailleur puis se mit à parler d'une voix fluette* C'est à moi, Risami Nawa, à qui me revient la tâche de narrer les événements de ma vie. Je ne suis pas dans un âge trop avancé, il vous viendra donc en tête que je ne dois pas avoir énormément d’expériences s'agissant de la vie. Pourtant, ma vie a traversé des périodes d'incertitude, de chagrin, de joie et d'espoir. Je débuterai mon existence par une rapide description de mes parents, pauvres êtres qui ont tout perdu en l'espace de quelques semaines.


Prologue


Mes parents n'ont jamais été des personnes ordinaires, dès leur naissance, le chef de chaque famille avait déjà planifié le moindre instant de leur vie, allant des études maternelles jusqu'à leur mariage. En effet, mes géniteurs avaient pu voir le jour dans dans une famille noble du Japon, bien que nous soyons à des siècles de l'époque Féodale, de riches familles monarchiques survécurent au bouleversement du régime impérial en un régime plus libéral. Autant dire que les jeunes héritiers ne vivaient aucunement dans la pauvreté qui touchaient un bon nombre de personnes après la seconde guerre mondiale. Je n'ai jamais eu vraiment beaucoup de détails avant leur toute première rencontre mise à part qu'ils ont étudié chacun dans une école prestigieuse destinée aux futurs élites du pays, sachant que les écoles n'autorisaient pas encore la mixité des sexes en leur sein. Mon père était du genre indiscipliné mais brillant, il était le meilleur de sa classe et ne se targuait pas de se vanter de sa supériorité devant ses professeurs pendant que ma mère d'une nature douce dotée d'un esprit intuitif et même imaginatif, se démarquait rapidement dans les matières artistiques.

Ils se sont rencontrés lors d'une soirée mondaine réunissant tous les étudiants de Tokyo enfin les plus prometteurs, d'abord un discours eu lieu en paraphrasant que ces hommes et ces femmes seraient l'avenir du pays, mes parents étaient tous les deux d'accord sur le fait que ce soit plus sur l'aspect financier et économique que sur les compétences de chacun. Après ce fameux discours, un bal avait été organisé en l'honneur du dirigeant actuel, qui était venu faire un petit coucou comme disait souvent mon paternel. Ce dernier m'a narré qu'il ne comptait pas danser étant un mauvais danseur jusqu'à ce qu'il remarque ma mère parmi un groupe de fille riant aux éclats, jeune timide devant la gente féminine malgré sa réputation de tête brulée, il s'était avancé devant la demoiselle à la robe de satin pour l'inviter maladroitement à valser en sa compagnie. L'invitée accepta avec un sourire radieux, eh oui elle avait toujours un sourire aux lèvres, c'est une chose qu'elle ma transmisse avec sa sagesse. Ils dansèrent pendant toute la soirée même si ma mère eut plusieurs fois les pieds écrasés, ils s'étaient plus mutuellement et avaient décidés d'apprendre plus à se connaitre..Aboutissant à me donner naissance quelques années plus tard, ainsi que mon petit frère Fûta.

Vous voulez savoir le plus étonnant ? Mon père, qui ne cessait d'être contre toute autorité, s'est assagit au fil du temps et sans aucun doute grâce à ma mère. Il est devenu par le jeu politique de sa famille et d'autres alliés nobles, son intelligence et sa volonté de venir en aide à son peuple... Le chef d’État du Japon. Il fut assez rapidement respecté par les citoyens japonnais, il avait réussi à accroitre la situation sociale, à réduire l'activité criminelle sévissant dans le pays depuis pas mal d'années et en ordonnant l'impartialité de la justice devant toutes les classes sociales.

Malheureusement, les bonnes intentions d'un chef d’État tel que mon père détruisaient les profits d’énormément d'hommes et de femmes politiques ou de chefs d'entreprises trempant dans des histoires aussi louches les unes que les autres. Ils prirent un jour une décision d'une telle ampleur, qu'ils regrettèrent leur acte à tout jamais....


Chapitre 1 Le complot et exil forcé


Les premières années de notre enfance à mon frère Fûta et à moi furent très florissantes, instructives et peut-être un tantinet stricte sur les études mais ils le faisaient pour notre bien, cela n'enlevait en rien leur bonté et leur gentillesse envers nous. Malgré notre appartenance à l'une des familles les plus puissantes riches, nous vivions dans la simplicité, moins que les familles les plus démunies mais nous n'affichions pas notre richesse à nos invités, qui désapprouvaient la décision de nos parents. Ma mère se désintéressait totalement de la politique, elle préférait rêver et égayer l'existence des personnes qu'elle croisait même si elle savait être en colère contre nous les fois où nous étions farceurs avec nos nourrices ou bien quand nous amusions à faire des bêtises. Mon père m'avait inscrite dans une école publique à l'âge de 6 ans, d'après lui, je me ferais très vite de bons amis en insistant sur le fait d'écouter bien sagement mes professeurs et de retenir les leçons. Au début, je l'avoue que j'étais assez turbulente après tout, je possédais les gènes de mon paternel mais j'eus tôt vite de me calmer quand ma mère reçut l'appel du proviseur à propos de mon comportement en classe et que je me fis sermonner bien correctement pour mon manque de respect. La vie n'est pas toute rose même pour les enfants de dirigeants.

Je suivis mon parcours scolaire assidument, montant rapidement dans le classement des premiers de la classe attirant bien évidement les foudres des jaloux et des perturbateurs. J'ignorais souvent leur remarques désobligeantes même si mon cercle d'amis s'en trouvait assez restreint mais peu m'importait car mes parents et Fûta étaient présents tout comme le peu de liens que je m'étais fais. Le soir en rentrant de l'école, je subissais sous l'exigence de mon père des cours particuliers tels que l'escrime ou la maitrise d'autres langues et des cours de politiques ennuyeux à mourir. Il ne cessait de clamer que cela était pour mon avenir et pour mon bagage dans ce que je voulais entreprendre plus tard. Néanmoins à l'âge de 10 ans, tu es à des années lumières d'être intéressé par une profession définie, enfin ce n'est que mon humble avis en tant que gamine.

5 ans se déroulèrent dans la sérénité et la joie où mon géniteur fut réélu par le peuple pour ses qualités même si des difficultés étaient apparus entre temps, il avait conquis une nouvelle fois le cœur de  ses concitoyens. Pourtant, je sentais que l'attitude de celui-ci avait changé depuis quelques semaines succédant son élection, il paraissait plus méfiant et renfermé sur lui-même. Parfois, il arrivait que mes parents nous sommes de sortir de la pièce quand ils recevaient certains invités à la maison, de ma nature curieuse, je tentais souvent de m'approcher pour ouïr furtivement les conversations mais j'étais à chaque fois interceptée par nos gardes du corps ayant l'ordre de nous éloigner du salon. Je comprenais par un pressentiment que la situation n'était pas aussi simple que nos parents voulaient nous faire croire, au contraire de mon frère, qui s'endormait le soir innocemment dans son lit sans inquiéter.

Un soir de l'année de mes 16 ans, Fûta et moi furent réveillés par un grand bruit, comme à leur habitude, nos chers parents nous avaient sèchement congédié dans notre chambre pendant la soirée de discussion avec plusieurs hommes politiques sur certains points importants. A moitié endormie, je me redressais sur mon sommier et sursauta quand j'entendis un cri, celui de ma mère, sans m'en apercevoir, j'avais bondis hors de ma chambre et avait déboulé dans les escaliers tel un guépard en chasse. Je fus saisie à la volée en bas des marches par le majordome le plus fidèle de la maison du nom de Rihito, il me posa une main sur la bouche tandis que je me débattais pour me défaire de son emprise. Il me reposa à terre, une fois calmée, je regardais avec insistance la portée du salon fermée tandis que mon frère nous rejoignait paniqué, Rihito nous exposa nerveusement les faits en chuchotant:

-Écoutez, je sais que vous en faites pour vos parents mais je ne peux pas vous laisser entrer, c'est trop dangereux.

-Que se passe-t-il Rihito ? s'exclama Fûta

-Hm...Il semblerait que certaines personnes ont fomenté un complot contre votre père et veulent prendre le pouvoir, vos parents étaient au courant grâce à leurs espions mais ils n'avaient pas prévus quelques choses...

-Quoi donc ? Dis-je impatiente d'enfoncer cette porte pour m'enquérir de la santé de ma mère qui avait crié

-Ils ont eu recours à une grande famille de mafieux et pas la plus compatissante: la famille Taishaka ..Je suis désolé mais je vais devoir vous emmener loin d'ici avant que leurs tueurs ne remarquent votre présence.

-Non je veux aider père et mère

-Risami, vous serez plus un poids qu'une aide pour eux, ne vous inquiétez pas pour eux, ils sont préparés dans ce genre de cas. Ma priorité est de vous amener sains et saufs sur la bateau qui vous fera sortir du pays mais ce ne sera pas facile si vous continuez à en faire qu'à votre tête demoiselle.

-Il a raison Risa, père est très méticuleux, il saura protéger mère.

J'étais très peu convaincue par les paroles de mes interlocuteurs surtout si ces traites avaient engagé des tueurs-à-gages pour effectuer leur sale besogne. Mon instinct de survie fut plus fort que mon envie d'aider mes parents, je savais me battre à l'épée mais j'étais encore bien trop jeune et expérimentée pour m'attaquer à des meurtriers sanguinaires. Nous le suivîmes discrètement au passage secret aménagé en cas d'invasion comme celle-ci, Rihito m'observait silencieusement crispé. Il était prêt à me ligoter si je montrais le moindre signe de fuite, il me connaissait tellement bien depuis ma plus tendre enfance après tout il n'avait que 10 ans de plus que moi et autant dire que c'était un génie. Nous sortîmes sur une clairière où une voiture dont le moteur ronronnait nous attendait, A peine, étions nous dans le véhicule qu'on apercevait des lumières dans le fond du passage, Riku mit le pied au plancher pour s'éloigner de la clairière. Mon frère soupira de soulagement mais il était le seul, je ne pouvais arrêter de trembler, au contraire, mon pouls s'accélérait de minutes en minutes, nous étions loin d'être en sécurité. Soudain, des phares apparurent au travers des rétroviseurs puis un coup de feu retentit cassant le pare-brise arrière mais ne fit aucune victime. Nous nous baissâmes pour éviter d'autres tirs ennemis alors que notre majordome zigzaguait sur la route et prenant des virages serrés dans le but de semer nos poursuivants, un vrai feuilleton qui se déroulait sous mes yeux.

Je n'osais redresser la tête pétrifiée par la peur de me prendre une balle perdue en pleine tête, de plus, j'avais toute confiance en Rihito, qui était le plus débrouillard de tout notre personnel. Je ne savais pas s'il existait des familles mafieuses au Japon mais je ne l'espérais pas car cela voudrait dire que nous aurions un espoir de pouvoir les semer dans la capitale. La voiture s'arrêta je ne sais combien de temps après temps de route, le temps m'avait semblé long, je jetais un coup d’œil en arrière mais les coups de feu s'étaient tus. Rihito nous ordonna de sortir rapidement de la voiture, une fois la porte ouverte, je sentis une affreuse odeur de poissons et de mer salée me titiller les narines. Sans un mot, nous nous dirigeâmes vers la parcelle du bâtiment maritime, qui nous entrainerait dans un pays lointain. Le bateau semblait bien protéger avec ces hommes sur le pont armés jusqu'aux dents en cas d'offensive, notre majordome nous poussa à l'intérieur alors même que je protestais, désireuse de scruter l'horizon urbain en quête d'une trace de vie de nos parents qui nous rejoindraient.

Fûta et moi n’installâmes dans la cabine principale agités et impatiens de connaitre la situation exacte, notre garde du corps resta muet tout du long. Après plusieurs heures d'attente, du bruit se fit entendre à l'extérieur du bateau, Rihito s'en pressa d'aller aux nouvelles et peut-être même de défendre ce simple navire. Je tapotais nerveusement sur la table jusqu'à ce que la porte s'ouvrit pour laisser entrer mes parents au visage pâle, mon père pressait contre son épaule un paquet de serviettes, qui se teignait en rouge. Nous accourûmes les accueillir en poussant des petits cris de soulagements, ma mère nous étreignit tous les deux contre elle comme si elle avait vu la mort passée sous ses yeux et que nous étions les fantômes de ses enfants. Le bateau leva l'encre et sans émettre aucun son pour attirer nos ennemis, nous quittèrent le Japon pour je l’espérais une vie meilleure.


Chapitre 2 Résolutions


Ma famille et moi naviguâmes en mer pendant plusieurs semaines sans poser une seule fois pied à terre, la raison était que nous devions nous méfier et qu'il était plus prudent que Rihito sorte ou les membres d'équipage afin d’acheter des provisions à chaque port où le bateau débarquait. Seuls nos parents étaient au courant de notre destination à part le capitaine et ses hommes, heureusement parmi les matelots, un médecin de bord était présent pour soigner la blessure de mon père, qui ne cessait de tourner en rond comme un lion dans une cage. Il passait souvent plusieurs heures avec le capitaine, un de ses plus fidèles amis, pour s'informer de la météo et des différents itinéraires à prendre en cas de calamités naturelles. Ma mère me proposa de travailler un peu le temps de notre voyage, s'apercevant que je n'étais pas rassurée et que je broyais du noir à l'écart des autres, nous nous chargions de faire la cuisine et le ménage. J'avoue que je n'avais jamais fait de vraies tâches ménagères bien que notre maison n'était pas luxueuse, toutefois, mes parents avaient pris la liberté d'embaucher du personnel pour faciliter l'entretien et la sécurité de nos personnes, en plus d'avantager la création d'emplois.

Après un mois et demi de voyage en mer, le navire transportant des passagers en exil s'immobilisa définitivement dans le Néo, anciennement le continent Américain, dans une grande ville du nom de New York. Il me parut de toute évidence que mon géniteur avait su se préparer à toutes les éventualités imaginables pour se sauver et protéger sa famille, en effet à notre arrivée, une escorte néo s'était présentée à nous. Elle nous guida vers notre nouveau foyer pour cela, elle nous avait fait traverser la ville d'une extrémité à l'autre dans une voiture plutôt spécieuse. Fûta et moi savions parfaitement que notre ancienne vie au Japon était devenue du passé et qu'il fallait se reconstruire au sein de la plus grande Nation mondiale. Personnellement, je n'aurais jamais pu être motivée à me façonner une nouvelle existence dans ce pays, si ma mère ne m'avait pas encouragé à accepter la situation et au contraire, sourire même si les circonstances en sont dramatiques. Je me renfermais dans mon fort intérieur alors que j'exécutais les conseils de ma chère mère, j'arborais un sourire peu importe le moment de la journée, ne laissant pas paraitre mon chagrin et ma colère face à ces hommes véreux et les mafieux qu'ils s'étaient permis d'engager.

Ma volonté et mon sérieux se firent ressentirent lors de la reprise de mes cours, j'étais déterminée à me venger particulièrement depuis que les médias déclaraient que la famille mafieuse Taikasha s'était emparée du pouvoir japonnais, après s'être débarrassée des politiciens ayant fait appel à elle. Ma rancune n'en était plus que persistante, à coté de mes études, je me documentais sur cette famille. Comme on pourrait l'imaginer, peu d'informations en ressortaient mise à part que c'était l'une des familles les plus dangereuses et que son réseau s'étendait par delà les océans, ainsi, rien qui me réconfortait dans l'idée que nous étions hors de danger. Même si nous étions en paix, qui ne nous disait pas qu'ils avaient estimé nous éliminer le moment venu. Je m'entrainais dans l'art du combat à l'épée, désireuse de savoir me défendre si un danger survenait, j'améliorais d'autre part mon agilité et ma vitesse de déplacement à l'aide d'activités physiques que m'enseignait mon père lui-même.

Un jour, je décidais de rejoindre cette fameuse organisation dont les hauts dirigeants chuchotent ses exploits en privés mais nient leur existence en public, une organisation fondée sur la motivation d'anéantir les familles mafieuses. Je m'étais exercée pendant de longs mois à peaufiner ma façon de me battre, résolue à détruire la famille Taikasha sans pitié. Seul Rihito est au courant à propos de mon désir de vengeance, je ne laisse rien transparaitre aux gens qui m'environnent, j'affiche uniquement un beau sourire en tendant souvent d'apaiser les tensions dans ma famille depuis cette nuit fatidique. Pour éviter le moindre soupçon sur mes projets secrets, j'étais partie déménager à Washington sous prétexte d'avoir trouver un travail très intéressant alors que j'allais m'intégrer à la S.E.C.U.R.I.T.Y. Leur procédure d'entrée est assez sélective, les candidats devaient passer chacun des testes d'aptitudes et obtenir de bons résultats, il était normal de juger de nos capacités sachant que nous serions lancés vers des criminelles de tout niveau. A mon grand soulagement, je réussis à passer les différentes épreuves même si dans certaines, mes résultats n'étaient pas infaillibles, c'est à ce moment-là, qu'on m'appris que j'étais détentrice de la flamme du soleil. Une sorte d'aura régénératrice qui était générée par ma seule détermination, au début, j'avoue ne pas avoir cru un traitre mot sur ce "pouvoir" mais on m'initia à son développement, cela semblait important pour mes futurs combats  contre la Mafia.

Une année plus tard, j'appartenais à la S.E.C.U.R.I.T.Y en tant que Lieutenant de la section U, en effet, l'organisation fonctionnait sous forme de sections, j'étais sous les ordres du capitaine Urahara volfied, un mystérieux personnage. Ce dernier était venu personnellement me voir pour me suggérer d'être son lieutenant vu qu'il n'avait trouvé personne à ce poste, méfiante de cette promotion soudaine à moi une totale inconnue et presque nouvelle même si cela faisait quelques mois que je travaillais pour l'organisation, j'acceptais tout de même en m'énumérant les avantages à en retirer. Je ne m'étais confiée à personne sur mes raisons d'être entrée dans cette organisation à part 'homme avec qui j'avais passé mon premier entretient sans lui donner plus de détails au sujet de ma vengeance envers la Mafia, ils n'étaient pas embêtants avec les motifs tant qu'on ne les trahissait pas, ils pouvaient être gardé à jamais dans nos âmes.
   

   
   

   

   
♆Boite et Combat♆

   
   ° ARME :Nagareboshi: Une épée, héritage familial, remise par son père

   ° BOÎTE-ARME :Gants à la couleur jaune vénitien comme ses cheveux et le soleil brillant en été.

   ° BOÎTE-ANIMALE : Heaven est un Aigle royal au buste flamboyant et à la tête blanche avec des yeux verts perçants.

   ° BOÎTE(S) DE STOCKAGE : Un pc portable et une dague  [3 max]
   

   
   


   

Codage by Lamire
S.E.C.U.R.I.T.Y.
]Lieutenant "U"[
The Utopia Dreamer
avatar
Féminin
RP en Cours : Aucun

Fiche de Personnage
Flamme(s): Soleil[B]
Réserve de Flamme:
350000/350000  (350000/350000)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Juin 2015 - 14:49
Bienvenue parmi nous et bonne chance pour faire ta fiche ~

Si tu as des questions à posé ! Le staff est présent pour ça =D.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Mer 8 Juil 2015 - 23:18
Bienvenue ma lieutenant et bon courage pour ta fiche.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Juil 2015 - 17:13
Bonjour par ici, ceci est une petite prise de nouvelle concernant cette fiche : Avance-telle? As-tu besoin d'aide pour éclairsire certaine chose? Es-tu toujours intéresser par le forum?
Indépandant
*Criminel*
Amnésique recherché
avatar
Masculin
Citation : «Désolé mais... vous êtes qui?»
RP en Cours : Keiji/Libre; Calyss/Libre ; Qui veux s'ajouter?
Double Compte : Iryu

Fiche de Personnage
Flamme(s): Tempête [A/S]
Réserve de Flamme:
1000000/1000000  (1000000/1000000)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://kyo-rpg.pureforum.net/

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Club LNLTDDAB:
 

Merci à une ancienne membres, Aka Yume, pour la Signa' du Club~

Envie d'être testeur? Ou simplement joué a un Petit RPG? Faite donc un tour ici ~
Revenir en haut Aller en bas
Sam 18 Juil 2015 - 23:31
Bonsoir, merci pour les bienvenues :)

Oui, je souhaite rester sur le forum car il m'intéresse mais j'ai quelques soucis et je suis dans une période assez compliquée. Je compte tout de même avancer ma présentation dès que possible.
S.E.C.U.R.I.T.Y.
]Lieutenant "U"[
The Utopia Dreamer
avatar
Féminin
RP en Cours : Aucun

Fiche de Personnage
Flamme(s): Soleil[B]
Réserve de Flamme:
350000/350000  (350000/350000)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 6 Sep 2015 - 20:52
Heureux de l'entendre alors! Tu as -presque- tout mon courage pour tes difficultés mineur ou majeur, mais prend en pas trop, j'en ai besoin aussi...
Nous attendrons donc patiemment le reste de cette fiche.

Edit:
Absence supposé fini depuis plus d'une semaine environ, alors pouvons nous espérer que cette fiche soit finit bientot ou au moins s'entamera-t-elle à bon train?
Merci,
Goku'.
Indépandant
*Criminel*
Amnésique recherché
avatar
Masculin
Citation : «Désolé mais... vous êtes qui?»
RP en Cours : Keiji/Libre; Calyss/Libre ; Qui veux s'ajouter?
Double Compte : Iryu

Fiche de Personnage
Flamme(s): Tempête [A/S]
Réserve de Flamme:
1000000/1000000  (1000000/1000000)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://kyo-rpg.pureforum.net/

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Club LNLTDDAB:
 

Merci à une ancienne membres, Aka Yume, pour la Signa' du Club~

Envie d'être testeur? Ou simplement joué a un Petit RPG? Faite donc un tour ici ~
Revenir en haut Aller en bas
Mar 8 Sep 2015 - 21:02
Bonsoir,

Oui pardon, je viens seulement de revenir sur mes différents forums cette semaine, je compte entamer cette fiche dans les plus brefs délais donc à partir de demain.
Bonne soirée
S.E.C.U.R.I.T.Y.
]Lieutenant "U"[
The Utopia Dreamer
avatar
Féminin
RP en Cours : Aucun

Fiche de Personnage
Flamme(s): Soleil[B]
Réserve de Flamme:
350000/350000  (350000/350000)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Revenir en haut Aller en bas
Mer 23 Sep 2015 - 20:13
Eh bien eh bien. Ta fiche doit être un sacré pavé si tu y est encore dessus Risami-chan! Hâte de lire touuuut ceci, ça doit promettre après tant de temps à la travaille. Mais ne te force quand même pas trop si tu vise Lieutenante, serra du gâchis d'avoir bosser autant.

Sinon, ça avance bien au moins? Quel sont les progrès? Tu n'es pas bloquer pendant tout ce temps au moins? Si oui faut demander de l'aide si besoin. Deux semaine, de plus, encore, c'est long.
Indépandant
*Criminel*
Amnésique recherché
avatar
Masculin
Citation : «Désolé mais... vous êtes qui?»
RP en Cours : Keiji/Libre; Calyss/Libre ; Qui veux s'ajouter?
Double Compte : Iryu

Fiche de Personnage
Flamme(s): Tempête [A/S]
Réserve de Flamme:
1000000/1000000  (1000000/1000000)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://kyo-rpg.pureforum.net/

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Club LNLTDDAB:
 

Merci à une ancienne membres, Aka Yume, pour la Signa' du Club~

Envie d'être testeur? Ou simplement joué a un Petit RPG? Faite donc un tour ici ~
Revenir en haut Aller en bas
Mar 20 Oct 2015 - 18:42
Bonsoir,

Je vous annonce que je viens de finir dans son intégralité ma fiche, je m'excuse sincèrement de l'énorme retard que j'ai cumulé depuis quelques semaines.
S.E.C.U.R.I.T.Y.
]Lieutenant "U"[
The Utopia Dreamer
avatar
Féminin
RP en Cours : Aucun

Fiche de Personnage
Flamme(s): Soleil[B]
Réserve de Flamme:
350000/350000  (350000/350000)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Revenir en haut Aller en bas
Sam 24 Oct 2015 - 0:37
Certes, cela fait "quelque" mois même dirais-je, mais je peux enfin posté une analyse de cette fiche.
Voilà donc ce que le Staff en a pensé, pour un joli petit Rang B :
mental : 2/4
histoire: 3/4
logique : 2/6
original: 3/6
+0.5 point pour le physique.
+0.5 point pour le manque de fautes d’orthographe.

Ta fiche se lit très bien, c'est très agréable à lire et on comprend tous ce que tu racontes~

Alors, les points que nous avons relevé qui te causent du tort :

En général - Tu développes certains points qui n'ont pas leurs places là ou tu le mes , du style de combat dans du mental, du mental dans du physique ... Mais c'est un style d'écriture que nous pouvons comprendre.

Physique :
~Très étrange de comment tu parle, on dirait que tu n'as qu'un habit. Mais bon, simple petit détail.
-Tu es blonde et tu n'as mis nulle part que tu as faite une teinture , ça fait un peu étrange. Surtout que tu es une Japonaise pure souche.

Mental :
-7 Langues ? Oki lesquelles ?

Histoire :
~Ranking Futa! C'est tout. [Petit mot du fondateur, vu que Futa est le nom d'un des personnages dans la série]
~Chef d'État, comme ça, eh bien, étonnant malgré les Taishaka.
- Cours d'escrime sérieux à 10 ans? La vache, pas comme si t'étais dans la mafia quoi. Même pas du Kendo qui plus est, alors que tu descends des familles féodales.
~Les Taishaka ne sont pas de simple mercenaire, donc se faire engager... c'est très étrange ,mais cela peut passer pour le coup qu'ils ont fait après( mais c'est très limite ).
~ Dans le passage de la poursuite en voiture, je doute qu'on puisse appeler une balle "perdu", si la cible est visée.
~ "[...]je ne l'espérais pas car cela voudrait dire que nous aurions un espoir de pouvoir les semer[...]" : Tu sais que là, on comprend que tu ne veux pas semer tes poursuivants?
~Tes parents survivent à une attaque des Taishaka, et bah chapeau à eux.
~ Un bateau, qui ne fait aucun bruit à son démarrage... possible?
~ "Seuls nos parents étaient au courant de notre destination à part le capitaine et ses hommes[...]" En gros... tout le monde sauf vous trois quoi? Un peu erroné de dire "seuls eux" si ils font 80% des concerné.
~Tu as un moment marqué Riku à la place de Rihito et tu t'es un peu embrouillé dans les couleurs(mais ça, c'est pas grave)
~ Peut-on aller aussi loin que de dire que si on embauche un domestique on avantage la création d'emplois? Pour une faible poignée de gens, je trouve ça exagéré non?
~ Tu as dût oublié un 'du' dans "une escorte néo", non ?
-La S.E.C.U.R.I.T.Y un secret ? Non, absolument pas , c'est un peu sa qui a le monopole de l'enseignement des flammes dans le Néo et j'irais même à dire que c'est l’emblème du néo~

Originalité :
+Tes parents ne son pas mort, c'est très bien~
-Famille richissime et puissante influente du Japon, c'est peu commun, mais comment dire... "Trop" peut-être? Mais de se fait, du coup, tu peux être connu par presque n'importe qui qui s'intéresse au Japon, non?
-Encore quelqu'un qui déteste les Taishaka

Logique :
-Le majordome dit que tes parents savaient, mais n'avaient rien prévu, mais juste en bas, il dit qu'ils sont préparés... faudrait savoir non?
-Le majordome à que "10 ans de plus" avec toi. Il te connaît "depuis la plus tendre enfance"... Il a été engagé à 10 ans alors!? Un peu jeune non? Et même si "la plus tendre enfance" commence vers 10, un majordome à 16 c'est encore bien jeune.

###

Tu as le choix d'accepter ce rang, ou bien de tenter d'amélioré ta fiche avec les points ci-dessus et plus pour avoir une meilleur note, avec un petit malus de -0.5
Merci de contacté un membre du Staff par MP, ou privé, pour ta réponse.
# Za Fonda #
Quoi d'autre?
avatar
Masculin
Citation : «Ce qui c'est passé, c'est passé.»

Fiche de Personnage
Flamme(s): Aucune
Réserve de Flamme:
1/0  (1/0)
Réputation:
101/100  (101/100)
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reborn RPG : A New Destiny :: # Le Commencement # :: Gestion des Personnages :: Fiches de Présentations :: Fiches Validées-
Votez !

_________

Recrutement Staff
Familles/Groupes
Statistiques
Missions
Flammes
Carte