Situé en 2060, où toutes les familles que l'on connaissait ont été détruites par un terrible fléau. Une nouvelle ère se lève encore une fois.
 

«Entrainement? Je voulais juste m'amuser moi!» [Hyper Volonté]

 :: # Néant # :: # Territoire des Taishaka # Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 9 Jan 2015 - 21:10
Hyper Volonté
# Oh Please... #


C'est beau combattre, c'est même très bien, mais parfois, il faut aussi s'entrainer... Comment ça, c'est logique? Vous en direz autant a Gokushi pour voir ses arguments on verra bien! Dans une belle journée, levé a 10 heures tapantes, sans réveille-matin pour le... eh bien... réveiller quoi, logique non? L’entrain de "vivre", ou plutôt de se sentir vivre, celle qu'il aborde presque tout le temps s'accrochait une nouvelle journée a lui et avec puissance. Il paraissait toujours aussi joyeux et sympathique, cachant toujours aussi bien le fait étonnant que sous ce visage, que cette personne, soit un mercenaire, tueur de sangs froids et "presque" déments lorsqu'il combat. C'est presque épeurant le voir sourire lorsqu'on la vue combattre a fond, ce sourire complètement fou et sadique, sa soif de faire couler se doux liquide rouge et dense... Il frissonna un peu d'excitation avec cette pensée et finit par se lever d'un bond de son lit simple plutôt pathétique.

    –Yosha! Une belle journée qui /
    "Aujourd'hui a notre petite ville de Namimori, de la pluie s'annonce, pensez/
    –. . . s'annonce... Mais faite pas chier rooooh. M'enfin, l'eau nettoie le sang plus rapidement c'est pas si mal en faite.

Il s'étira grandement, ne mit pas de temps a enlevé le seul vêtement qui lui sert de "pyjama" pour aller prendre une douche, en même temps que de se laver, il profita, malheureusement, du moment calme et de sa solitude, Lily n'étant pas dans les parages, tristement et pensa au passé, au début brutal, puis cela se calma avec de bons souvenirs, les batailles entre amis, puis pour les défendre, le sang, puis sa maison, qui se tacha de sang petit à petit, il ouvrit grand les yeux pour ne plus a voir cette vision cauchemardesque et se lava en vitesses, sortit de la douche, qui est plutôt étroite, comme son appartement en faite, s'essuya à peine puis sortit vers sa chambre pour aller se mettre des fringues. Un pantalon lousse gris foncé avec un dragon qui enroule la jambe droite dans une large spiral de couleur plutôt vive allant du bleu au jaune dans un magnifique dessin, lui arrivant dessus les pieds après l'avoir monté convenablement et attacher de sa ceinture blanche à trous avec des ronds en métal argenté. Il se mit pour les très rares fois des gants rouge foncé qui couvrent que les mains, des trous pour les doigts? Il trouva le style assez ridicule donc non merci. Puis finalisa le tout avec un chandail noir avec une empreinte de main écrit "Qu'elle est la couleur de la nuit?" en haut et comme réponse en bas "Sanguine". Il mangea vite faite tout de suite après s'être habiller, prenant un simple bol de céréales, loin d'être un cuisinier, de la bonne bouffe ne lui ferrait pas de mal de temps en temps, mais il se contente de repas rapide et parfois pas des plus saint, c'est a se demander comment il garde autant la forme. Par contre, il attend toujours avec impatience quand il c'est que c'est Lily qui va lui préparer quelque chose.

Se levant de tables après avoir mangé, écoutant sommairement en même temps se que la télé' pouvait bien raconter, rien d'important, encore une histoire de vole, le viole d'il y a deux semaines, et le fameux "Faite attention quand vous sortez" de certain post. Notre jeune homme soupira d'ennui assez fortement, ne voyant rien d'amusant qui se préparait. Puis un bulletin spécial qui annonçait les personnes recherchées du mois qu'il n'écouta pas et sortit de sa petite demeure ennuyeuse. Avant de sortir il prit bien sur tout ses boite qu'il planqua ici et là dans tout ses poches, ses boite-animals dans la poche gauche de son bas, Hokuraku Shimon dans la droite, puis il accrocha son 'couteau' à sa ceinture, peu habituer de ne pas porter sa veste kimono il trouva qu'il manquait de place et ne prit donc pas ses quatre autres boites ainsi que ses lunettes "personnifiées", encore merci Ashe, malgré qu'elle lui tape sur le système, qu'il garda "cacher" dans un tiroir rien que pour son artillerie.

Il sortit alors de son "humble" demeure, il regarda le ciel ensoleillé... il se plaignit de la "peur" que la météo vînt de lui donner, mais n'eût pas regardé derrière lui plus loin, caché par les immeubles en tout genre. Le ciel d'un noir presque inquiétant, il n'y avait aucun doute que la pluie allait venir, et en vue de ses nuages sombres, elle ne sera pas douce, et la foudre l'accompagnera surement.  Qu'allait-il faire maintenant de sa journée me demandez-vous? En prenant en compte l'idée de versé du sang si tôt le matin qu'il eu, et le frisson de plaisir simplement a y penser, celons-moi la lune serra pourpre, avant même la nuit elle-même. Pourquoi a-t-il une aussi forte envie si sanguinaire? Pourquoi vouloir le mal d'autrui à ce point? Pourquoi cela l'amuse-t-il? Tant de questions qui peuvent ce résumé facilement, c'est un guerrier né, et son traumatisme de la tragédie "I Solare" qui a aussi frappé sa famille a remplacé tout sentiment positif en sentiment presque totalement négatif, recherchant du "plaisir" par plusieurs moyens, tout comme normal, que peu convenable. Il ne faut pas cacher qu'il a visité les geishas plusieurs fois, avant que Lily réapparaisse dans sa vie bien sûr, et le combat, qui l'excite de manière dangereuse est son passe-temps favori, négligé de plusieurs, puis le sake et faire le party, mais ça c'était déjà part de lui-même avant, malgré son jeune âge. Mais également, qui cela dérange qu'il tue, met à mort, handicap ou donne plus jamais envie a une personne de combattre ou faire quoi que ce soit, si cette personne est méchante? Meurtrier, voleur dangereux et membre de gang pas très fréquentable... On les veut tous partit et loin non?

Alors que notre cher orphelin ne faisait que présentement se promener à la recherche de rien de particulier. Ne voulant pas trop combattre a Namimori pour ne pas faire en sorte que toutes les gangs le connaissent, et le fuis, ça serrait pas amusant par la suite quoi. Alors qu'il ne faisait que marcher sur le trottoir, tranquillement, à peine une centaine de mètres de chez lui. Alors que, avec encore une petite faim, notre jeune homme pensait aller se prendre quelque chose à la crèmerie! Marchant nonchalamment, pour une fois qu'il regardait droit devant lui, Gokushi pu apercevoir un petit groupuscule de tête pas très fréquentable, pas comme s'il en manquait dans le coin. Alors que... Oui ça va, on a compris, suffit avec ça! Gokushi, en toute politesse, puisqu'on ne doit pas se fier que sur le look tout de même, se tassa sur le rebord du trottoir pour loger les murais de maison, de sorte à laisser tranquillement passer le groupe, et pour passer lui-même. Mais ce dernier ne semblait pas s'écarter du chemin ou faire attention a Gokushi. Il n'allait tout de même pas fusionner avec le muret non plus!? Il y a des limites, et cela aurait été similaire si le mercenaire avais été du coté de la rue a la place, il ne saurait pas foutu dans la rue juste pour eux. Gokushi a toujours un peu de "bonté" en lui, mais faut pas pousser. De son entêtement, et de 'celle' du groupe, un d'eux fonça sur la tempête solitaire, presque complètement,  leur épaule leur arrivant au milieu du torse, les deux personnes se virent bousculer et tourner pour garder l'équilibre avec l'impact. Notre ami lui, garda son sourire, s'excusant même d'un très léger mouvement de tête, et continua son chemin, avant qu'un autre de leur troupeau de demeurer le prenne par le bras pour le retenir, se qui fit faire à Gokushi et léger «Tssk» en serrant un peu des dents de mécontentement.


    Homme A – Oï merdeux! C'est quoi cette couleur de cheveux?! T'essaies de te penser 'thug', heinnnnnn? À nous foncé dedans comme ça alors qu'on te laissait toute la rue par gentillesse!

Pour une fois, Gokushi n'avait pas envie de répondre ironiquement aux provocations, mais serra le poing, certes il était sorti pour massacrer la vermine, mais la vermine de vermine n'est pas très intéressante. Mais la vie n'est pas aussi facile que cela, et le petit groupe ne prit, pas très bien que le jeune homme les ignore presque totalement, et comme la loi du plus fort et la violence sont les seules règles que plusieurs connaissent, la mauvaise intention ne fut même pas nécessaire a ressentirai que Gokushi fit un pas décaler vers la droite pour évité un coup de cro-barre vertical où il se tenait. Un grand soupir sur la prévisibilité de l'attaque et le manque de vitesses, et de force vu la faible résonance du métal lorsqu'il tapait maladroitement le sol... un manque de maniabilité en plus? C'était vraiment un "gang" ça? Même les plus bas de l'échelle peuvent descendre encore plus bas dans l'estime on dirait bien. Gokushi se tourna lentement pour faire face au petit groupe, principalement a celui qui avait tenté de l'assommer, et les regarda droit dans les yeux, le regarde perçant du guerrier affuté les fit figé pendant un bref instant.

    – Vous me laissez tranquille, et on ne retrouvera pas vos corps inertes par la police, OK?

Il afficha un espère de sourire peu rassurant, semblant "trop" innocent, comme quand on dit "Trop c'est comme pas assez", eh bien là c'était pas mal cela. Le côté innocent trop prononcé rendait Gokushi encore plus inquiétant. Sans aura ni rien, seulement son visage le rendait... dangereux, ce sang froid démontrer était a coupé le souffle et l'aise avec laquelle il employait des mots morbides le mettait au même niveau qu'un tueur en série pour le reste du monde. Il fut presque insulté que personne ne le reconnaisse, après ce un an et demi de travailler comme mercenaire réputé. Mais bon, vu son changement de style il a a un moment c'est sur que cela n'aide point. Pour en revenir à notre troupeau de brebis égarée, ce qui semblait être le chef ne montra pas de signe de crainte face au mercenaire, mais la peur, Gokushi, comme un animal sauvage et prêt à bondir sur la proie, faible, la sentait très bien. Ils l'étaient tous plus ou moins au même niveau, effrayé comme des enfants devant un clown à l'allure troublant qui venait leur faire "bouh!" Cet homme, qui voulaient montré ses capacités de chef malgré qu'il n'était pas mieux que les autres. Ah! L'orgueil est une chose bien triste chez l'homme. Cet homme sortit un pistolet et la pointa sur Gokushi en ricanant un peu et marmonna quelque chose que même moi ne compris pas correctement, décidément la peur était dans sa voix, même s'il tentait de la cacher.

Regardant le pistolet presque tremblant, il décida de ne pas attendre à la dernière minute et d'une bonne propulsion de ses jambes muscler se lança vers un des hommes qui de la jouais, avec une grosse chaine qu'il tenais et faisait claquer de temps en temps. Tous surprirent de le voir disparaitre et réapparaitre comme cela, cette grande vitesse pour eux était presque de la téléportation, ils étaient tout un peu sous le "choc". Gokushi prit le poignet de l'individu en face de lui et le lui tordit pour faire lâcher la chaine sous la douleur, en profitant pour la lui prendre des mains molles. Le jeune homme entoura les poignets avec et "noua" la chaine convenablement puis sauta pour atterrir derrière, tenant toujours la chaine, les bras du pauvre homme suivirent, mais n'apprécièrent guère le geste de rotation et une de ses épaules fut déboiter par mégarde. Pour ne pas en rajouter davantage, le chef avait tiré juste après le saut de Gokushi, et la balle se logea dans le rein gauche de la pauvre "victime". N'appréciant pas vraiment d'avoir tiré sur un allié par "sa" faute, le chef sortit un bâton qui grandit légèrement, et se mit à faire quelques petites éclaires bleutées. Ils n'avaient pas d'argent pour les boites faut croire, encore une raison de plus de ne pas les avoir considéré en premiers lieux. Gokushi se contenta de se reculer et donner un puissant coup de pied retourné dans le dos de l'homme blesser tout en lâchant la chaine. Ce qui propulsa l'homme sur trois de ses camarades, dont un qui se prit la tête de son allié en pleine poire, les assommant les deux et encombrant les deux autres de leur corps.

Notre cher ami sourit doucement d'amusement, malgré leur non-puissance, un combat restait quand même un combat et un peu de plaisir pouvait toujours s'en tirer s'il durait juste assez longtemps. Le pseudo-chef sauta vers Gokushi et tenta de donner un coup avec son bâton électrifié, mais son coude fut bloqué par la main de la tempête. L'héritier Detaro recula l'autre bras, replié, et il donna un puissant coup de coude en plein au milieu du torse, coupant net la respiration de l'homme, qui laissa tomber l'arme. Avant que l'objet ne tombe au sol, notre protagoniste l'attrapa, par la poigner bien sûr, et tourna sur lui-même pour avoir de l'élan et asséner un violent coup dans le cou de l'homme déjà a court de souffle. Il se fit donc électrocuter et je crois avoir entendu un craquement d'os avec l'impact... cet homme ne risque pas de se réveiller rapidement avec toutes ses douleurs. Les deux restants qui venaient de tasser les corps sur eux et se relever purent voir leur chef tombé inconscient après avoir lâché un râle de douleur. Prenant leur jambe a leur cou, Gokushi ramassa le pistolet des poches de sa dernière victime et... mais non, il ne c'est jamais servi d'une arme à feu, comment pourrait-il être sur de bien visé? Il le lança, bien sûr, et la poignée de l'arme tapa fortement la tête d'un, qui tomba inconscient aussi, puis il prit la chaine, mais voyant que l'autre était déjà plutôt loin, et qu'il ne perdrait pas son temps a le pourchasser, il se contenta de laisser la chaine retomber et soupirer de lasse devant cette lâcheté, fuir alors que c'était eux qui l'avais provoquer...

Après avoir massacré une énième gang de tarés, avec et sans boites, se croyant tout puissant dans le territoire le plus anarchique qui ne peut pas exister et qui n’a jamais existé... Le Japon est vraiment devenu "répugnant". Le sang en ébullition, rien pour le retenir ou le calmer, sa douce aimer n'est pas souvent a ses coté et sa soif atroce de vengeance qui gonfle a chaque fois qu'il voie un acte méprisable sur ses terres tant aimées de sa natalité... Voyons voir jusqu'où il peut aller après ces années de dur labeur, d'entrainement, de combat, de contrat et de sang verser, et surtout, de haine cumuler. Non, il ne planifie pas d'attaquer la plus ignoble et forte famille que l'ère mafieuse est connue, paix a vos âmes anciens JuuIshi Vongola, juste de s'entrainer a un niveau... "Supérieur". Mais qu'est-ce que l'entrainement, autre que de "simuler" un combat? Nous revenons donc à combattre? Eh bien... ÉVIDEMMENT!!

Il retourna donc chez lui pour la soirée, il se faisait tard, peut-être neuf ou dix heures du soir, il c'était payé un petit repas bien rempli avec de l'argent "emprunter" à un des gangs massacré, a deux reprises, ont doit bien prendre ses trois repas de la journée tout de même. Son tigre se promenait à ses côtés comme un chien bien dresser, alors que c'est un félin, chut, attirant maint regard, mais surtout des :


    Femme – Mais... c'est le Tigre blanc de Benitora-san, c'est lui alors? Il ne lui ressemble pas...

Et bien encore, après tout, il travaille au Japon depuis une belle année, et est assez connu, ne faisant pas dans la discrétion lors de ses travaux, son nom, son visage et ses "outils" sont plutôt connus dans le coin. Cependant, malgré le travaille sanglant, la plupart des gens lui sons sympathique, sans compter les gangs en tout genre, n'était pas un "meurtrier" et aidant même quand il peu dans diverses situations, on préfère être "ami" avec notre fou du combat qu'ennemi, quand on est de simple civil. Bien sûr, il y a plus de personnes qui reculent et s'éloignent de la bête gigantesque qui marche tranquillement au côté de cet homme que de ceux qui ne font que parler ou "l'ignorer". Cela reste un tigre plus gros que nature, flambant d'un peu partout et au regard perçant, après tout. Avec ceci, en tout cas, aucune chance qu'on veut l'énerver, pas vrais?

    – J'vais bien m'amuser, juste... où est-ce que les gangs son nombreux et pas faible... Hooo... hooooo... Pourquoi attaquer des gangs? Y a bien mieux...

Continuant de se parler seul un peu dans son petit appartement, il regarda la télé des nouvelles sans vraiment s'y intéresser, puis regarda l'heure. . . Ah bah putain, trois heures du mat', pas étonnant qu'il est rien à la télé sauf des trucs pornos sur certaine... Quoi!? À zapper les chaines une a une par ennuie on les voit bien... pas comme s'il les connaissait a force de les reg... BREF! Ce n’est pas la question! Il ouvrit les yeux de surprise, ne pensant pas qu'il serrait rester éveiller aussi "tard", après tout, il fait beaucoup d'effort physique quand il sort, a combattre aussi souvent, ça épuise forcément le corps vous savez?  Vous me dites qu'il serait donc logique qu'il ne reste pas éveillé aussi tard? Certes... certes... Mais vous savez... c'est un monstre lui, et l'adrénaline lui donne de moins en moins envie de dormir, puis en buvant du sake, ça l'a maintenu éveiller relativement bien. Plus un petit truc étrange en lui qui le travaillait, comme un point dans le ventre, mais pas vraiment au ventre et pas vraiment comme un point. Non il était pas amoureux, autre qu'avec Lily, non il n'avait pas faim et non, il n'était pas tracassé. Il avait l'impression qu'il lui manquait quelque chose, un quelque chose, non matériel. C'était étrange comme besoin, et l'empêchait de se reposer tranquillement.

Il avait atteint un niveau de flamme supérieur à toute attente, capable de terrasser bien des adversaires, mais il ne se sentait pas assez fort pour attaquer la famille qui règne sur son territoire natal. Les I Solare devaient payer, ils serraient anéantis par la haine et le sentiment pur de vengeance que notre jeune homme leur voue avec acharnement, enfin, c'est ce qu'il souhaite fortement et prépare avec force. Prit d'une pulsion haineuse, et serra la main de toutes ses forces, mais ayant prit un verre d'eau juste avant, il brisa dans sa main et Gokushi se coupa ici et là avec les nombreux bouts de verre. Un moment passa sans réaction, puis il revint a lui, lâchant plusieurs petites plaintes du aux blessures, il ramassa le dégât et jeta donc la vitre, puis essuya l'eau au sol maladroitement et alla bander sa main comme il se doit en allant dans la sale de bain. Désinfectant faiblement avec des produits bons marchez...? Non, juste de l'eau ferra l'affaire après tout, c'était un verre propre... non? Oui, Gokushi n'est pas très doué niveau médecine, et refuse toujours de prendre quoi que se soit pour l'aider a guérir, des bandages pour stopper le sang et du temps, c'est tout ce qu'il accepte, et la flamme Soleil de Lily et presque juste d'elle tellement il est têtue. Cela va sans dire que ça lui cause bien des soucie a certain moment, mais «Le meilleur moyen de faire mieux est de souffrir, la douleur apprendra a mon corps a mieux réagir les prochain combat et mes reflex s'amélioreront pour que je sois le moins blessé possible!» est ce qu'il répond, approximativement, à chaque fois qu'il doit se "défendre" pour ne rien prendre. Malgré la stupidité de la logique, elle reste néanmoins forte logique vous témoignerez.

Il alla à son ordi portable sur la table et n’accéda au site officiel des mercenaires de notre époque, l’emploi étant "légalisé" dans le Néant avec la Mafia qui gouverne, rien de bien étonnant.  Un clic sur recherché, un sur la liste... Le petit Valet de pluie a eu une prime... de 1.2 million!? Eh bah ça pour une surprise, à considérer tien! Une chance pour lui qu'il n'a pas de photo. J'imagine que tous les ex-Maschera sont recherchés depuis que la nouvelle de notre décimation a été entendue, rien de bien étonnant avec ce qu'ils faisaient et tout et tout, bref. Un autre clic sur "ajouter"... Vous ne voyez toujours pas ce qu'il planifie? Nom du rechercher : "B-e-n-i-t-o-r-a". Dernier lieu vu : "J-a-p-o-n". Prime... Hmmm, puisque le valet a eu autant...


    – "Trois point cinq millions"~ Voilà que devrais en attiré plus d'un, même les plus peureux ou prévoyant au danger de mort.

Un dernier clique pour pouvoir transférer l'Argent sur le site pour sécurité et anti-fraude, bah oui, pensez-y! Si la personne qui offre un gros montant le garde "sur" elle, suffi d'aller la menacer de mort pour lui volé et la tué. Dans un autre cas, ça l'empêche de donner un montant plus élever que la personne peut fournir et évité un tueur a gage de se faire 'baiser'. Il doit bien y avoir des précautions, même pour eux. Maintenant plus qu'à se promener dehors et survivre une journée à cette ultime épreuve de cinglé. Cependant, il serait bon de quitter Namimori, on ne voudrait pas tourner cette belle petite ville en champ de bataille intense et ravagé. Cette fois-ci, pas question de faire dans la dentelle, il prit bien tout son arsenal, même les lunettes, c'était l'heure de montré qu'elle pourrait lui servir, ce petit bijou technologique énervant. "Jauge de flamme trop élevée! Jauge de flamme trop élevée! ..." Mais elle ne sait jamais se taire cette voix! C'est vrai que Gokushi use de sa flamme n'importe comment et qu'il devrait suivre les "conseille" de cette paire de lunettes, mais ce n’est pas facile à la fin! Les préparations faites, et tâtas toutes ses poches, de vêtements, non, mais, puis regarda ses doigts. Main gauche, deux anneaux de rang A, un sur le majeur, l'autre sur l'index, celle de droit, seulement Ragnarok qui trônais sur son majeur. Un bijou technologique de calibration, et un bijou de... bijoux quoi. Ragnarok, ce magnifique anneau presque envoutant... Le seul et unique anneau dépassant tous les autres de sa catégorie. Un des seize anneaux uniques de rang incroyable dit "S", le seul de la tempête, et il le détenait. Il était aussi un des extrêmes rares cas capables d'en tirer toute la puissance aussi. Entrainement, combat, rage, volonté et surtout, vengeance lui avaient permis d'atteindre ledit rang S avec sa flamme. Preuve de grande volonté e de puissance... non, ce n'était pas suffisant!! Ce n'est pas avec une aussi faible puissance de frappe qu'il pourra décimer les Solare!! Gokushi voulait les écraser, les massacrer, ressortir de leur QG en étant le seul survivant! S'ils avaient réussi à vaincre dans Vongola... Gokushi devait être encore plus fort, LE plus fort.

Son aura meurtrière se lâcha, son envie de tué explosa et sa rage était maintenant "visible", littéralement, vu que Ragnarok étincela d'une grande flamme rouge vif et pure, incontrôlable et sauvage, on aurait dit qu'elle allait se déchainer et tout faire disparaitre vue son mouvement saccader. Serrant bien la main, laissant la flamme s'intensifier aux files du temps sans le vouloir vraiment bien sûr, sa vision était elle-même rouge, rouge sang, teintée par l'envie intense d'une vengeance folle et pure. Notre tempétueux revint "à lui" d'un coup quand la télé passa à la pub. Il soupira en souriant, remerciant intérieurement le yaourt de la pub de l'avoir "arrêté", puis ferma la télé, et sortit de l'appartement... Pourquoi un appartement alors qu'il possède une telle "fortune" vous me direz? Eh bien... c'est une excellente question... que vous lui poserez. Il avait surement fait vibré nombre de radars à plusieurs kilomètres avec une telle intensité, je crois même avoir vue une marque au plafond de l'appartement où il se tenait, la flamme est-elle pas supposée affecté l'inorganique?? La pureté et "pression" de la flamme a été à même affecter le toit de mauvaise qualité. Donc, à peine le pied mit sur le trottoir et s'arrêtant pour regarder un chat sur les murets, un coup de fusil retentit et lui effleura le front de tellement prêt que l'air le coupa et une fine ligne de sang coula sur son front, qu'il essuya avant que cela n'atteigne ses yeux.


    – Yare?

Regardant le sol presque fumant où la balle venait de s'enfoncer avec fracas plus loin... Sniper, génial, vraiment, vraiment génial là. Non ce n'était pas un mec qui en voulait à sa prime... qui aurait spammé la touche F5?? Surement sa flamme de tout à l'heure qui a attiré le "regard" déjà, surtout les radars, et comme un sens une grosse flamme, on sent de bons anneaux, de bonnes boites, un mec puissant avec des boites, et surement pleins de fric... Eh bah il avait bien raison. Sauf que le niveau de force est surement, légèrement, un tout petit peu... écrasant? Déjà il l'avait manqué au sniper, bon, il avait légèrement senti l'intention de tué plutôt et c'est bien pour ça qu'il a arrêté de manière aussi sèche. Gokushi tourna son regard, dirigeant tout son aura sur la cible, loin, dans une maison, barricadé derrière une fenêtre semi-ouverte et store fermer avec à peine un trou pour le viseur et le petit bout tu fusil. Gokushi pu voir d'aussi loin, le tremblement de sa cible, il sentait même la peur, comme un prédateur sauvage, Gokushi fixa l'homme malgré la distance, le pauvre paniquait, se disant d'un sens qu'il était impossible qu'il le remarque d'aussi loin, il était quand même a environ six rues, cacher par le store de maison bon marcher, et de l'autre, la peur du regard qu'il voyait très bien avec le viseur tremblant. Le sourire de plus en plus sadique de Gokushi, au fur et à mesure qu'il prenait de plus en plus de vitesses, pour échapper à la vue de sa proie, parcourant la distance en moins de deux avec sa vitesse incroyable. Arrivé devant la maison, il sortit son hermine de sa boite et lui fit signe d'aller dans la maison, pas plus, il comprit facilement par l'attitude de son maitre ce qu'il devait être fait. D'un grand coup de pied, Gokushi défonça la porte, laissant le chemin libre à la petite bête néanmoins bien dangereuse. L'agitation explosa en panique dans une des sales plus haut, qui importe défonçait sa porte et le voyait avec un sniper, il aurait des problèmes, surtout si c'est la personne qu'il a perdue de vue.

La boite-animal monta l’escalier à grandes vitesses alors que son maitre resta devant la porte, un peu éloignée de la maison, mais en angle mort de la fenêtre, au cas où il sortirait ailleurs. Petite, l'hermine ne faisait presque pas de bruit de ses petites pattes, reniflant l'air pour trouver la personne, avec l'odeur de la fumée d'un coup de feu. La cible fut vite repérée, avec le boucan de chose qui tombait dans une des pièces et ses paroles, l'odorat ne servait pas à grand-chose, qui plus est, la porte était bien ouverte et l'ombre de l'homme se voyait. Le petit animal se faufila dans la pièce de l'homme en panique qui essayait tant bien que mal de ranger ses équipements. Une morsure au tibia le fit fléchir de douleur au sol, mais la bestiole ne lui laissa le temps de l'apercevoir et fila entre les jambes de l'homme pour aller derrière. Après un court instant de plainte, l'hermine sauta sur le dos de l'homme, activant les flammes rougeâtres sur tout le long du ventre et courra partout sur l'homme qui se demanda d'abord c'était quoi, puis cria de douleur pendant qu'il prenait en "feu" entièrement quand l'hermine eu fini de courir de toute part pour couvrir sa cible de flamme tempête, qui dégénérais l'homme à bonnes vitesses. Le temps que l'hermine revienne sur Gokushi, se percher à son épaule, les cris s'éteignant finalement après que les flammes de tempête ont rongé la moindre parcelle d'organisme... Une flamme tellement cruelle qu'est celle de la tempête, la plus dangereuse de toutes les seize en faite, c'était bien la seule qui était destinée à... tuer quoi. Il était vraiment qu'un monstre fait pour tuer? Il se tapota le visage pour se reprendre les esprits un peu.


    –Bon, partons ailleurs avant que je décime tout Namimori et que ça devienne un champ de ruine, t'en penses quoi?

Regardant son hermine qui penchait la tête sur le coté, alors Gokushi fit de même, penchant la tête lentement sur le coté pour regarder son hermine de manière droite, l'hermine le pencha de l'autre coté et Gokushi suivi encore, puis encore. Après cinq fois se petit tour moitié mignonne moitié idiote, l'hermine lécha doucement le bout de nez de Gokushi qui se mit a rire doucement, et l'hermine se blottit en entourant son cou.

    – Bwuhahaha, les seuls à me supporter sont mes boite-animals et Lily. Aller, allons se faire chasser dans les grandes villes.

Aussitôt dit, il se dirigea ailleurs, à pied, pour laisser le temps aux nombreux "chasseurs de prime" de voir sa fiche et de la chercher. Il put arriver à Chiba avant que les choses se corsent grandement... Passant à côté d'une ruelle, une grande hache s'abattit sur le jeune homme, sans l'hermine au cou... Surprise! Le clone d'ombre se dissipa rapidement laissant la hache s'écraser au sol et faire voler en éclate le béton. L'éclat bruni de l'arme indiqua non seulement que c'était une boi-boite, mais si je ne me trompais pas, avec l'attribut de la montagne. Il avait déjà combattu un gardien de la famille Vi Sola, qui a maintenant fusionné avec les Conchiglia, cette flamme était assez intéressante. Notre protagoniste était perché sur le toit de la maison gauche de cette ruelle et regarda l'homme moyennement musclé. Que deux secondes plus tard, même pas le temps de siffler par ironie pour le faire chier qu'un couteau de lancer avec grande précision fonça sur lui par la ruelle, mais personne, d'appartenant, pour être le lanceur. Illusionniste repéré à douze heures! Mais c'est qu'ils étaient plutôt bons ses mecs, pour pas que notre ami repère complètement le mec de brume avant son attaque, et la force de la hache... On va se marrer tien! Gokushi, voyant le couteau à cause du reflet de la lumière eut un bond de recul, et accota contre quelque chose, plutôt, quelqu'un. Levant la tête pour voir, un espèce de grand mince lui souri, pointant de grandes lames issues de sortes de griffe, un peu luisantes de couleur beige rosé, tien, c'est quoi ça? L'homme ferma les bras pour tenter de découper en rondelle notre cher compagnon d'aventure, mais celui-ci fit une roulade sur le côté en se penchant bien pour ne pas  s'accrocher à ses longs bras de l'autre ennemi. Ils avaient tout des têtes de tueur, professionnelles, oui, il y a un quelque chose qui fait qu'on les reconnaît, surtout au regard des yeux. C'était exactement ce que Gokushi voulait!

L'esquive n'avait pas été assez bonne que l'homme fit un léger mouvement prolongé avec son arme pour "étirer" les flammes rosées qui le toucha au flanc. D'un coup, plusieurs "petites" coupures le martelèrent, déchirant sa peau et ses vêtements, laissant grimacer Gokushi sous la douleur assez exécrable de ses "minis" coupure. Se garder de sortir ses boites davantage serait stupide. L'hermine elle, oui, toujours sans nom ses boite-animals, il a pas l'imagination pour s'embêter, voyant le sang de son maitre, "hissa" les poils, si on veut, et bondit au sol pour se diriger vers le grand maigre, alors que des pas lourds s'entendait dans les escaliers de secoure, et le brumiste qui est on ne sait où pour le moment... Gokushi voulu ordonner a sa petite bête de revenir et de ne pas attaquer seul, mais un essaims de... mouches se mirent devant lui, ne voyant plus très bien au travers, avec leur flamme toujours rosée, c'était donc la boite de l'autre gringalet géant... ça pouvait vite devenir dangereux si c'est cette flamme qui lui a causé autant de coupure si rapidement. Malgré la situation, qu'il était tout proche de tomber s'il reculait encore, les gros pas lourd des escaliers de secoure, presser, un illusionniste non loin sans doute et un muret de flamme Savane que notre anti-héros n'avait pas encore rencontré, alors que son hermine alla affronté presque seul un grand type avec de longues griffes en métal... Un grand sourire bien visible et pas du tout rassurant se fit tout de suite voir sur le visage d'habitude "paisible" du jeune homme.


    –Vous voulez jouer? On va jouer‼

Gokushi frappa ses deux poings ensemble et un son lourd d'impact fort résonna, comme certain animal qui hisse leur poil et font de drôle de bruit, il ne faisait qu'avertir du danger qu'il représenta, et lui, ce n'était pas de la frime, loin de là. De derrière, la grosse hache parut dans son dos, un grand arc se forma, l'homme avait bien pris un élan titanesque, et ce faire toucher par cela serrait des plus dangereux, mais bien sûr, Gokushi ne se laissèrent pas faire, entendant le balaise respirer d'arrache-pied comme une trace de guère, il c'était retourné, mains dans sa poche que contenait son arme de prédilection. Sortant l'arme d'apparence d'un petit couteau a la grande lame, notre fier guerrier activa le mécanisme de sa précieuse arme-souvenir d'un défunt, et dirigea vite l'allongement de ce couteau se dirigea droit vers la grande hache. Le manche de l'arme de plus en plus long, les lames cachées dans celle-ci se dévoilèrent pour les placer perpendiculairement à la principale. Le choc fut dur, et Gokushi vit très bien que la flamme montagne prenais le dessus, son arme a lui, n'allais pas tenir une autre chose, même que celui si la brisera bientôt... Non pas question de briser cet objet! Seul souvenir non-douloureux et matériel de son défunt frère, le brisé le mettrait dans une rage folle et dépressive par la suite pour des jours, voire des mois suivants... Donc en bloquant l'arme entre deux des lames perpendiculaires, le jeune homme se contenta habilement de pousser l'arme sur le côté, et la faire tomber à sa gauche. Le toit secoua fortement, plusieurs fissures s'y firent paraitre dangereusement, un autre coup et ça serraient surement l'effondrement du toit tout entier. Voyant que cette arme n'était pas la bonne à utiliser, pas pour monsieur barbare sauvage de la montagne, il fit deux sauts sur place en tournant a chaque fois plus vite, puis un troisième pour foutre en de ses putains de puissant coup de pied a la mâchoire de l'homme qui était pas totalement monté sur le toit encore. Trois dents de casser et la mâchoire déplacer, le coup de pied retourner de plus de 720 degrés, le talon directement sur le milieu de la joue. Sonnant cette opposante pour au moins un bon bout de temps! Mais au moment ou il eu un sourire narquois pour cette semi-pseudo-victoire, les mouches désirèrent de foncé sur lui, fort heureusement, l'hermine encore en train de joué a 'Chat et Sourit', courant dans tout sans et évitant les attaques, mais s'en prenant plus qu'il en donnait, cette petite bestiole émit une grande flamme vers les mouches pour les affaiblir et les faire ce disperser, détruisant leur "attaque" sur Gokushi, mais se prit un coup de griffe "fatal" du a l'ouverture engendrée.

Elle retourna donc a sa boite, et Gokushi reprit vite son calme, il était énervé ou autre? Non bien sûr, mais il c'était préparé a encaisser de nombreuse coupure à cause de ses insectes. Du coup, il en profita pour sortir sa fameuse boite qui est devenue sa marque, sa fierté, et un autre héritage, mais celui-là directement de sa famille. Est-il douloureux lui alors? Qui sait, Gokushi ressent un étrange sentiment de joie, de haine et de tristesse mélangé quand il la manie, surement parce qu'elle n'est pas liée à une seule personne. Donc, ce fameux bijou, une des plutôt rares boite-armes dites "maudites", Hokuraku Shimon, le trident de la tempête. Lié avec la flamme extraordinaire de Ragnarok, cette arme est plus qu'un danger imitant, et maintenait, elle se trouve entre les mains de Gokushi, sortit de sa boite, et tournante dans tout les sens. Le mercenaire, rechercher par lui-même pour trois points cinq millions a simple but de tester ses limites contre les chasseurs de têtes en tout genre, faisait un petit "spectacle", pour être sur de bien maitriser l'Arme, principalement, et de se la péter, oui, ayons pas peur de le dire. Il fit tourné avant arrière dessus à gauche puis donna un coup sec devant lui du haut en bas, qui eu pour effet de faire un mini souffle de flamme qui percuta le sol et fit un mini cercle de flamme rougeâtre, qui fit reculer le grand, et éloigner la main qui allait le prendre par la cheville... La main... Le colosse n’est pas K.O. !?

Eh bien non, l'homme était à peine tombé, ayant amorti la chute avec sa peau dure et sa masse musculaire, en plus d'avoir encore plus durci sa peau avec la jolie flamme brunie, maintenant que Gokushi y réfléchit, c'est vrai que c'était vachement solide comme impact... Dans tous les cas, son petit 'show off' lui a sauvé inconsciemment d'une bien mauvaise impasse, prit et lancer, il n'aurait pas sorti idem le petit monsieur. Gokushi, en ayant entendu le costaud se plaindre fit un saut sur le côté en pivotant, pour être face aux deux personnes. C'est maintenant que les enchainements de parade, d'esquive et d'attaque tout combinés commencèrent. Ils leurs suffirent d'un regarde et d'une approbation de la tête pour qu'il s’élancent tous deux sur notre cher ami, prêt-à-porter des coups plus que mortelle à ce dernier. Le coup de la hache était désigné a le trancher en deux au niveau du flan, les griffes, elle, était donner d'une seuls mains, et piquet pour lui percer la tête de bar en bar, sauf que bien évidemment le jeune homme ne resta pas planter là à rien faire! D'un saut en arc par dessus eux, il évita le coup de hache qui continua sa route, empêchant l'autre de trop avancer, mais lui disant que sont coup n'allais pas porter, a la place voulue, et redirigea les lames pour aller a la place où il voulait les enfoncer. Cependant, préparé, Gokushi avait sa lance prête à frapper, et il donna un coup rapide entre les griffes. L'arme, trop puissante, brisa l'armature qui protégeait légèrement la main, et la lui couper parallèlement, mais non seulement la main, le coup s'occupa de tout l'avant-bras. Vous imaginez la douleur qu'il sentit, en plus de la flamme de tempête qui commençait a dégénéré le bras à petit feu, de plus en plus vite. Mais il ne faut pas oublié qu'ils ne sont pas réellement en équipe ses trois drôles de personnage, il on juste décider d'attaquer en même temps pour avoir la prime, ils allaient peut-être tous s'entretuer après l'avoir tué qui sait! Déjà faudrait qu'il le tue... Bref! Vous aurez compris que, au lieu d'aider à éteindre le feu, le géant se contentant de passer a coté. Cependant, ce que Gokushi avait pas prévu, était la boite encore présente et active de la flamme savane, qui c'était mis pile où il venait d'atterrir...

Les flammes qui dégageaient de partout de leur corps firent vivre une horreur a Gokushi qui se faisait mini-lacérer de tout par, comme des coupures de papier, ça fait mal, ça brule, et ça fait encore mal, mais plus profonde un peu. Il ne perdit pas de temps à souffrir en silence à ne rien faire bien évidemment. D'un coup, sans prévenir, une énorme flamme sortit de son anneau, la Flamme, immense et pure, décima plus de la moitié des mouches à elle seule, les faisant reculer plus loin, erreur, il profita bien de cette distance pour donner un coup diagonal avec sa lance en laissant beaucoup de flamme sur le bout de celle-ci, qui batailla d'un coup le reste des pauvres insectes avec une autre vague de flamme meurtrière. Gokushi alla se reprendre pour un peu de souffle, mais une sensation hostile approchais, et comme il l'avait sentit, un couteau de lancer ce d'érigea avec précision dans son œil droit, mais Gokushi tourna sur lui même en écartant la tête pour laisser passer l'arme a coté de lui, le prenant même par le manche au vol, avec le petit doigt se coupant un peu sur la lame, et courba le dos, pour évité un coup de hache barbare qui fit encore tremblé le toit, voir tout l'immeuble. Gokushi continua la trajectoire du couteau directement dans le creux du coude, faisant lâcher un cri de douleur atroce a l'homme qui ne s'y attendait pas du tout, donc n'avait pas eu le temps de revêtir une couche de flamme montagne pour se protéger. Mais l'homme ne lâcha pas prise, même qu'il s'empêcha de la faire en scellant sa main sur l'arme, en l'entourant de flamme de la montagne, et de petites roches, la hache était maintenant une pseudo extension de son bras.

Insulte de tous les noms venant des deux ennemis blessés. Le grand s'avait amputé le bras lui même pour empêcher que la flamme de la tempête ne le mange complètement, son bras entourer 'mochement' d'un lambeau de vêtement de se même bras, décidément il n'avait pas suivi de cours de premier soin lui, car le tissu était encore coulant du merveilleux liquide rouge limpide, se qui fit en réflex de sadiques, lécher les lèvres d'extase devant la scène notre chère attaquer. Le grand prit peur, ainsi que le brumiste qui échappa un gémissement de plainte et de dégout face à sa proie décidément folle. Erreur de sa par, Gokushi prit mieux en mains sa lance fétiche pas encore ranger et la lança dans le vide... en la direction de l'illusionniste "invisible", qui trop dégouter, et surtout pas fait pour le combat, l'évita de très peu, mais se faisant bien couper le milieu du dos par une des lames perpendiculaires alors que la lance tournoyait un peu, le laisser avec une dangereuse et profonde coupure horizontale qui fait tout la moitié du dos avant que l'arme heurte la colonne et rebondissent pour venir se poser au sol. Il reprit vite les rayons du soleil pour paraitre devant eux en se pliant de douleur, bien, il avait touché gravement tous les poursuivants, c'est un plus pour lui, malgré qu'il soit lacéré de partout et saigne doucement de toute part, l'incapacité d'ouvrir l'œil droit à cause de coupure trop près... C'était match nul pour le moment. Jusqu'au moment où les deux n'ayant pas dévoilé leur boite-animales de se firent pas prié deux fois pour, malgré la douleur, insérer une belle flamme dans leurs boites. Un ours polaire de plus de trois mètres, les pattes brunâtres à cause de leur flamme, ainsi qu'un chien de plairait don les yeux luisaient d'une couleur maline bleu sombre.


    –Ah ouais... Ah ouais... Vous croyez que j'ai juste une boite moi!?

Le grand sourire aux lèvres, d'une assurance sure de lui et inquiétante qui semblait exagérée, il sortit sa belle boite blanche a rayure tigrée rouge et l'activa sans se faire prié, vu que l'ours était déjà en marche pour venir en faire son petit déjeuner. Sauf que le grand et gros tigre blanc de la tempête de notre ami fit son apparition. Tout aussi plus gros que nature que l'ours, l'imposant Tigre, aussi sans nom, s'imposa dans le chemin de l'ours et le poussa violemment vers son propriétaire, le faisant même tomber sur le dos. Je vous avais parlé que le sol était fissuré et prêt à s'écrouler? Eh bah c'est maintenant que ça cette passe. Par chance, c'est juste une grande partie qui emporta seulement l'homme à la hache qui n'avait pas eu la force de relever l'arme plantée dans le sol avec son bras meurtri à l'articulation, le pauvre. Il n'allait surement pas mourir d'une chut de seulement un étage, mais au moins on pouvait se concentrer sur le brumiste... mais tien... où est le/ ET BAM! un grand coup de longue griffe de la Savane qui lui ouvrir le dos, laissant de nombreuses coupures sur tout le dos, en plus des trois grande que les lames avait causer, stupide flamme rose! Cela fut amplement assez pour faire fléchir de douleur au sol en posant un genou au sol, la bête beaucoup trop a livré un combat animalesque et sauvage contre l'ours pour avoir averti son maitre du danger, ou de l'aider maintenant, car oui, le tigre avait aussi tomber avec le gros bisounours et papi le père noël. Mais que c'était-il passer, pourquoi ne pas avoir senti l'attaque venir, et surtout... il est où le grand maigre, merde‼? Eh bien, cacher, simplement, par le brumiste, ainsi, Gokushi ne sans malheureusement que la présence du brumiste vu que l'aura des flammes surplombe celle de l'homme, il ne ressent que la présence du brumiste et de l'homme qui était un peu sonner encore en l'étage au dessous... C'est bien son jour!

Cependant, son instinct ne le laisse pas languir sans rien faire, il s'aiguise au fur des blessures et comprend que le danger est plus présent, donc rends Gokushi de plus en plus prudent lors du combat. La formule est simple, évitée de se faire encore aussi mal et tout ira bien, c'est bien beau à dire, mais là... Puis il fait que se chien de prairie? Premièrement, c'est lui qui trouble autant les capacités spéciales de détection de Gokushi. Cacher la présence de l'autre a grande capacité et même dissimuler un peu plus celle de son maitre, rendant également L'ouï moins bonne des ennemis, de lui quoi. Mais malheureusement, savoir cela était très dur, mais il s'en rendit vite compte de coup de chance, en jetant un vite coup d'oeil vers le troue pour apercevoir son tigre rugir... mais l'entendre très faiblement. Il se doutait bien qu'un rugissement de ce gros minou qui aurait fait boucher les oreilles de n'importe qui trop prêt, s'il ne l'avait entendu faiblement, alors qu'en combat c'est rugissement de "guère" son atrocement audible lorsque la bête si met.  Le sourire sadique de Gokushi malgré tout cela, ne faisait que tout le contraire que de s'éteindre, il devint encore plus malsain même.


    – Aller, on va voir a quoi vous servez stupide Lunette!

De ses paroles, il plaça directement les lunettes sur le bout de son nez... mais comment elle tient!? Bref, il y vit tout de suite mieux et/ HO PUTAIN! D'un coup sec, il donnait un estoc bien précis qui perça le cœur du grand maigre. Bien sûr, je vais vous expliquer... et quoi encore?! Venez faire un combat contre lui si vous y tenez tant, non, mais! L'illusion ce dissipa alors que le corps tomba raide mort après avoir agonisé un petit moment de cette blessure fatal, le corps commençant à se désagrégé par la jolie flamme rouge, ne laissant bientôt plus rien. Stupéfait de ceci, l'homme derrière tout ça se figea, mais reprit vite le sourire en voyant une vague de flamme tempête retourner vers Gokushi, dans sa boite. Le tigre n'a donc pas pu éliminer l'animal et le maitre? Ça prouve leur force. Mais Gokushi faiblissait, la perde de sang que la blessure dans son dos lui causait n'aidais en rien, et l'Espèce d'étourdissement que le chien de prairie réussissait à lui donner non plus. L'homme du deuxième se tenta pas de sauter pour venir faire une remonter, il sait qu'il aurait juste redétruit une partit du toit et retombé. Il fit donc le contraire, en ayant prit donc de tout détruire les piliers pendant le combat contre le tigre blanc, ainsi, après quelque seconde a avoir tenter de se remettre droit pour aller régler le compte de l'autre personne présente, mais à peine un pas de fait que tout le toit s'effondra, blessant Gokushi dans la chute aux côtes, et d'une de briser... Notre valeureux combattant serra la mâchoire atrocement fort pour étouffer sa plainte.

Pas le temps de rêvasser non plus, car monsieur muscle, maintenant tout vêtu de céramique, ayant user de sa flamme montagne pour recueillir tous les morceaux briser de l'immeuble pour se forger une armure imposante, abattait sa hache sur notre homme maintenant seul contre "quatre", avec les bestioles. C'était du chaud là, c'est quatre adversaires puissants, pas que les Rang D/C qu'on croise n'importe où! En voyant l'ours approcher aussi de lui, alors qu'il évita péniblement le grand coup de hache... BAM, directement où il ne devait pas, l'ours pu prendre son élan et donner un puissant coup de griffe qui lui arracha non seulement une bonne partit de peau avec ses grosses griffes sur ses côtes gauches, mais lui brisa trois côtes sur l'impact, et le fit volé plus loin le faisant lâcher prise sur sa lance, s'écrasant perpendiculairement sur un des loin pilier encore debout, manque de chance, deux autres côtes de brisèrent, trois de casser, de chaque coté, il avais tellement mal qu'il était incapable de souffrir et de le montré, et se contenta de cracher du sang abondamment, perdant ses lunettes de son visage sur le fait, les blessure plutôt du a la flamme de la savane saignèrent aussi un peu plus, le couvrant dans son sang, c'était une sensation... spéciale. L'adrénaline monta en pique quand l'ours rechargea vers lui. Mais tien, qu'avons-nous là? Mais c'est sa lance de prédilection qu'il avait lancée plutôt sur l'illusionniste qui était tombée quand le sol s'était effondré et glissé plus loin à cause des piles de céramique. Réussissant à la prendre d'une main tremblante au départ, puis assurée de l'autre part au moment où il prit l'arme blanche en mains. D'un rapide mouvement il se redressa un peu et fit preuve d'une grande souple et agilité, copuler avec de la rapidité extraordinaire. Se levant en fonçant vers l'animal qui s'était mis sur ses deux pattes arrière pour porter son coup qui aurait dû être possiblement le dernier. Gokushi donna un coup sec avec sa lance perpendiculaire à lui pointant vers la gauche, les lame de côté pointé horizontalement, pour qu'une s'enfonce dans la peau de la bête, le plus à gauche possible et tira un autre coup sec pour lui ouvrir le ventre d'une bonne petite profondeur. Mais ne s'arrêtant pas là, il se glissa derrière la bête en laissant l'arme pointer vers ce dernier, jusqu'a l'extrême gauche gracieusement.

La bête se peu soutenir une aussi large blessure qui la coupait presque entièrement la t’aile et tomba "morte", pour filer vers la boite respective. Malheureusement, il restait encore M. le Golem, qui s'avançait en rigolant grassement en voyant l'état pitoyable de Goku' qui arrivait à peine à bouger après ça, mais il regarda son adversaire d'un air de défi.


    –Toi... j'chercherai mê-me... pas à pe-rcer ton... armure... normale--ment.

Avec le peux d'énergie qu'il lui restait, notre combattant hors pair affaibli se mit dans une certaine position, et récitais une petite "formule" comme suis : Pyo Tou Sha Kai Jin Retsu Zai Zen. Au dernier prononcer, et le mouvement terminé, l'homme encore bien loin, ce demandant ce qu'il avait fait, stupéfait par l'étrangeté, avait arrêté de bouger, ou était plutôt son impression. Il essaya de bouger mis n'y arrivais pas, simplement parce qu'il ne le pouvait pas, après douze secondes, un trou béant ce format où la lance pointa, malheureusement un peu incliner à cause de sa douleur et fatigue, mais le trou était bien là, mangeant plus de la moitié du ventre de l'homme, son armure n'as rien pu y faire. Il avait un trou, complètement comme les arrancard de la série Bleach, puis le sang se mit à gicler du trou, l'homme tomba inconscient et allais mourir très vite. C'est enfin fini, ça commençait a être beaucoup... si seulement la personne de flamme brume s'avais pas pointé doucement avec son chien de prairie et commencer a se multiplié, venant a formé complètement une sphère autour de lui, et montrèrent tout un couteau de lancer. Ses lunettes justes plus loin, immaculé dans une flac de sang, son sang, elle était non seulement trop loin, mais il lui faudrait les nettoyer pour y voir clair, et ses capacités affaiblit, il ne pouvait pas bien voir clair au travers de cette illusion. Ils se mirent a le mitrailler de couteau de lancé de toute part, évitant de mieux qu'ils pouvaient, la danse était dure à suivre, et des couteaux illusoires le touchèrent, le déstabilisant, pour donner une ouverture a un vrai couteau de s'enfoncer d'autre part, Gokushi était déjà hors servisse et ne pouvais que très peu bouger avec tout ses blessures, mais se petit rigolais en continuant de lui enfoncer plusieurs couteaux dans son corps meurtri.

Le quinzième couteau enfoncé, ce fut de trop, Gokushi s'effondra et sa sont trident, plus loin, retourna dans sa boite. Encore semi-conscient, le jeune homme se souvenait que malgré tous ses désirs de puissance pour éradiquer les Solare, il y avait Lily qu'il ne devait pas laisser seule... Qu'il devait protéger à tout prit, qu'il devait aimer surtout. À ses pensées, alors qu'un autre couteau se dirigea vers sa tête pour l'achever, Gokushi entra en "transe". Sa dernière volonté éclata pour lui laisser l'accomplir. Une flamme d'un éclat pure et rouge pouvait directement sa voir sur son front, et l'éveille de cet état avait fait dévié le couteau plus loin. Les yeux complètement différents, sérieux, plus une once de sadisme, juste, du sérieux pur et rare chez notre ami était afficher sur son visage, il était changé, et pas qu'extérieurement. Une dernière force le traversa. Empoignant sa boite-arme maudite à nouveau, il l'activa et commença sans tarder à la faire tournoyer autour de lui plus rapidement que la première fois, plus précisément, plus en sphère. Stupéfait de le voir bouger autant, le petit brumiste, car oui il était plutôt jeune, était paralysé de voir un "cadavre" bouger de la sorte, puis soudain, des paroles, un mot :


    – Amaterasu.

D'un ton tellement sérieux que ça glacerait le sang de tout combattant même les plus pécores, Gokushi alla de plus en plus vite dans sa manœuvre, commençant a former une boule semi-transparente de flamme à cause des trainés de l'arme. Il fini en tapant le manche de son arme au sol, du se fait, la boule "explosa", plutôt s'agrandis rapidement, surprit, le dernier vivant ne put contrer l'attaque et se fit prendre dans la barrière de flamme 120% pure de tempête, qui le désintégra en un clin d'œil, ainsi que le reste du corps de la montagne plus loin. C'était fini, et pour de bon, espérons. Gokushi lui, tomba inconscient, vider de flamme, d'énergie, et de sang.  Notre jeune homme se réveilla miraculeusement quelques heures plus tard quand les sirènes se firent entendre, il réussit péniblement à se déplacer et sortir d'ici, se demandant ce qu'il s'était passé...

Il arriva devant la porte de l'endroit où sa bien-aimée vit et cogna à la porte faiblement, se faisant mal juste en faisant cela, la porte ouverte, il lui offrit un grand sourire.


    –Dit... Tu veux bien me soigner...?

Indépandant
*Criminel*
Amnésique recherché
avatar
Masculin
Citation : «Désolé mais... vous êtes qui?»
RP en Cours : Keiji/Libre; Creiseau/Libre ; Qui veux s'ajouter?
Double Compte : Iryu

Fiche de Personnage
Flamme(s): Tempête [A/S]
Réserve de Flamme:
1037500/1037500  (1037500/1037500)
Réputation:
0/100  (0/100)
Voir le profil de l'utilisateur http://kyo-rpg.pureforum.net/

¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯­
Club LNLTDDAB:
 

Merci à une ancienne membres, Aka Yume, pour la Signa' du Club~

Envie d'être testeur? Ou simplement joué a un Petit RPG? Faite donc un tour ici ~
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reborn RPG : A New Destiny :: # Néant # :: # Territoire des Taishaka #-
Votez !

_________

Recrutement Staff
Familles/Groupes
Statistiques
Missions
Flammes
Carte